• Aide

Stratégies résidentielles et logiques ségrégatives : application à l'aire d'influence de Cergy-Pontoise

Livre

Résumé

Utilisant des données telles les données foncières, ressources fiscales déclarées, la valorisation immobilière, les prestataires liés au changement de domicile tels La Poste, les notaires, etc., l'auteur, dans cette thèse soutenue en 2003, étudie la notion de territoire valorisé et trace la géographie sociale de la logique ségrégative.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2005
  • Notes
    • Bibliogr.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 760 p. : ill.cartes ; 21 x 15 cm
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Lieu
  • ISBN
    • 2-7539-0046-9
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Depuis le début des années 80, le discours politique en France considère unanimement que les communes doivent tendre vers la «mixité sociale».

      Or tous les indicateurs (ressources fiscales déclarées, catégories sociales, valorisations immobilières) attestent que les écarts se creusent entre les communes où viennent s'installer les populations aisées et celles où se concentrent les plus démunies.

      Pour les ménages qui y accèdent ou en rêvent, la notion de territoire valorisé est complexe. Elle intègre des éléments objectifs (accès aux équipements, proximité des infrastructures, cadre de vie) et subjectifs (image négative/positive d'un quartier).

      À travers les filets d'un complexe réseau d'études, de chiffres et de cartes (plus de 150), alimenté, pour la première fois, par les bases de données de prestataires liés au changement de domicile (La Poste, les notaires) et par des questionnaires envoyés aux «nouveaux emménagés» et aux maires des communes de l'aire d'influence de Cergy-Pontoise, l'auteur analyse les mouvements de population et leurs motivations, et dresse le portrait d'une Île-de-France emprisonnée dans une logique ségrégative.


  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 913.22 DES

    Niveau 2 - Géographie, urbanisme