• Aide

La raison populiste

Livre

Résumé

Une réflexion sur la manière et les logiques selon lesquelles se forment les identités collectives. Pour répondre à cette question, l'analyse s'oriente vers le populisme dont l'auteur propose une lecture iconoclaste, à contre-courant du rejet dont celui-ci est la plupart du temps l'objet.


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • DL 2008
  • Notes
    • Index
  • Langues
    • Français
    • , traduit de : Anglais
  • Description matérielle
    • 1 vol. (295 p.) ; 21 cm
  • Collections
  • Titre(s) en relation
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 978-2-02-088421-1
  • Indice
  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Quatrième de couverture
    • Presentation : Comment se forment les identités collectives ? Le «populisme» fait l'objet d'un rejet méprisant. À juste titre, car il est lié à des excès dangereux. Pourtant ces excès ont une logique, qu'Ernesto Laclau analyse en revisitant dans leurs paradoxes la «psychologie des masses», des «foules», la «psychologie collective», à travers Le Bon, Taine, Tarde, McDougall et Freud. Dès lors, le rejet du populisme n'apparaît plus seulement comme la relégation de phénomènes périphériques dans les marges de l'explication sociale, mais bien comme le rejet du «politique tout court», dont l'administration se trouve livrée au philosophe, seul juge depuis Platon de ce qu'est la communauté bonne. Comment, dans ces conditions, construire la notion de «peuple», comment produire discursivement le vide ? explore la logique de cette construction, ni révolution ni administration, soulignant le rôle constitutif de l'hétérogénéité sociale, et le rapport, de Gramsci à Lacan, entre partie et tout l'objet partiel, qui précisément est le tout.
  • Disponible - 32.1 LAC

    Niveau 2 - Politique