• Aide

La Pudeur ou l'Impudeur

Vidéo

Résumé

"La Pudeur ou l’Impudeur" est l'unique film réalisé par Hervé Guibert qui pourtant adolescent rêvait de devenir cinéaste. Il le tourna seul avec un camescope prêté par TF1 entre mai/juin 1990 et avril/mai 1991. Au coeur du dispositif cinématographique, Hervé Guibert est un des premiers à avoir pris pour sujet d'un film le VIH. Atteint du sida, Hervé Guibert, écrivain et photographe, auteur d'une trentaine d'ouvrages, mourra le 27 décembre 1991, à 36 ans, des suites d'une tentative de suicide. "La Pudeur ou l'Impudeur" est le journal filmé (intermédiare entre documentaire et scènes reconstituées, une autofiction, peut-on avancer) d'un homme qui sait sa mort certaine, annoncée (les traitements par tri-thérapies n'existent pas encore) mais lutte face à la maladie, au travail de la mort "chaque jour je perds un geste", en essayant de muscler son corps décharné, en interrogeant ses deux grands-tantes (Suzanne et Louise), en vivant des "moments de pure jouissance de vie" sur l'Ile d'Elbe. Le film est traversé par sa rage d'écrire, sa relation au suicide. Comme le dira Yvonne Baby dans le film "Guibert cinéma" (voir à ce titre), "La pudeur ou l'impudeur " est signé de son sang et de sa nostalgie de ne pas pouvoir faire encore du cinéma".


  • Consultable à la Bpi

  • Consultable à la Bpi