• Aide

Texte et contexte : littérature et histoire de l'Europe médiévale : [actes du colloque, Université Paris-Est Marne-la-Vallée, 23-24 octobre 2009]

Livre

Résumé

Contributions de littéraires et d'historiens issues d'un colloque tenu à l'université Paris Est Marne-la-Vallée en octobre 2009 sur la fiction et le réel au Moyen Age. La collaboration des deux disciplines montre que le texte et les contextes ne peuvent se concevoir que comme un tout lié et complémentaire, les auteurs médiévaux ancrant facilement leurs récits dans leur temps.


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2011
  • Notes
    • Textes des communications en français, anglais et espagnol
    • Notes bibliogr.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (594 p.) : ill., couv. ill. en coul. ; 24 cm
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Genre
  • ISBN
    • 978-2-35692-055-3
  • Indice
  • Origine de la notice:
    • FR-751131015
  • Quatrième de couverture
    • Presentation : Les 23 et 24 octobre 2009 s'est tenu à l'université Paris Est Marne-la-Vallée le colloque « Texte et Contexte. Littérature et Histoire de l'Europe médiévale » organisé par le groupe de l'Equipe d'Accueil (EA 3958). Le présent volume rassemble les textes d'un grand nombre des communications données à cette occasion. Le colloque cherchait à savoir si les médiévistes peuvent encore, de nos jours, opposer réel et imaginaire ou s'il n'est pas plus intéressant de postuler une confluence entre faits et fiction aussi bien dans la littérature que dans les actes de la pratique médiévale. Les trente articles du volume, rédigés à la fois par des historiens et des littéraires et qui portent sur toute l'Europe médiévale, montrent que textes et contextes ne peuvent se concevoir que comme un tout entrelacé et complémentaire. Sont abordées, pour le démontrer, la question de la réception des oeuvres (au Moyen Age et de nos jours), celles de leur ancrage dans l'actualité, de l'hybridité des textes qui débouche sur la difficulté d'opposer romans et chroniques, fiction et réel. Le mélange des genres conduit au paradoxe qu'il arrive que la légende devienne vraie et que le réel soit alors expliqué par l'imaginaire : les mythes fondateurs, en particulier, soulignent l'importance de la fiction dans les sociétés, en train de se construire. Et comme les miracles ou les songes montrent, dans ce monde médiéval où la religion est absolue, que le plus invraisemblable peut être vrai, la littérature revêt alors un caractère essentiel en étant seule à même d'approcher les vérités spirituelles. De la Roumanie à la [Grande-]Bretagne en passant par l'Espagne, l'Irlande, la Bohème, l'Italie ou la France, que les contributions portent sur les chroniques, les romans chevaleresques, la musique, la danse, l'architecture, le lexique ou le médiévalisme, l'ouvrage souligne l'élargissement du champ de recherche des médiévistes du XXI siècle : littéraires et historiens ont dorénavant à leur disposition les mêmes sources, l'ensemble du patrimoine médiéval.
  • Disponible - 81(091)"04/14" ALA

    Niveau 3 - Langues et littératures