• Aide
  • Eurêkoi Eurêkoi

Livre numérique

Femmes et justice pénale


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2015-07-09T02:00:00Z
  • Notes
    • Cet ouvrage reprend, en les organisant et en leur adjoignant des introductions thématiques, des communications entendues lors du colloque international Justice et diffèrences des sexes, XIXe-XXe siècles. Ce colloque, qui s'est tenu à Angers du 17 au 19 mai 2001, a été organisé par l'HIRES (Centre d'histoire des régulations sociales, EA 1710) et par le GEHRICO (Université de Poitiers). Que les institutions qui en ont permis la réalisation et la publication en soient remerciées ici : – le ministère de l'Éducation nationale et de la Recherche – le secrétariat d'État aux Droits des femmes et à  l'Égalité professionnelle – le Conseil général du Maine-et-Loire – la Ville d'Angers – le Programme angevin en sciences humaines, 2H2S – le CERPECA, Centre d'études canadiennes de l'université d'Angers. Nous remercions tout particulièrement Madame Claude Monteil pour la préparation du manuscrit.
    • Ensemble articulé d'une trentaine d'études sur les femmes et la justice, cet ouvrage constitue la première synthèse sur ce sujet peu connu qui s'intercale entre le domaine du droit en amont, et celui de la peine – et notamment de la prison – en aval. Il se concentre sur l'histoire contemporaine de quelques pays occidentaux, particulièrement la France et le Canada. Femmes et justice : ce thème dessine d'abord les contours d'une histoire spécifique, celle des illégalismes féminins (vol domestique, infanticide, avortement, prostitution) du XIXe et du début du XXe siècle... Le fonctionnement judiciaire, marqué par la différenciation des sexes, est aussi mis en lumière. Cette asymétrie qui produit tantôt de l'indulgence, tantôt un surcroit de sévérité à rencontre des femmes jugées s'explique en partie par les représentations collectives qui érigent en modèle la femme-mère, douce et soumise. Toute déviance paraît dès lors monstrueuse : la criminelle occupe une place de choix dans l'imaginaire misogyne. Autre facette, la femme victime des violences masculines, privée du droit de se défendre, suspectée dans ses dires. Un long combat sera nécessaire pour que sa parole soit reconnue. La féminisation toute récente des métiers de justice n'est pas étrangère à cette révolution impulsée par les féministes.
  • Langues
    • Français
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 978-2-7535-2488-0 ;
    • 978-2-86847-751-4
  • Droits
    • info:eu-repo/semantics/openAccess .
    • https://www.openedition.org/12554
  • Résultat de :