• Aide

Récits des origines, variations identitaires et conflits pour la légitimité politique à Milpa Alta, Mexico, DF (XVIIe – XXIe siècles). Ethnographier l’Etat et historiciser l’ethnicité

Article

dans Nuevo mundo mundos nuevos

Auteur(s) : López-Caballero, Paula


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2008-05-21
  • Notes
    • Cette thèse repose sur un travail historique et ethnographique réalisé à Milpa Alta (Mexico). Ici le territoire, majoritairement rural, est possédé collectivement depuis le 17e siècle et compte encore de nombreux locuteurs Nahuatl. L’enjeu est de proposer une anthropologie de l’État mexicain à partir des pratiques locales et des subjectivités. Ce regard décentré sur l’État est combiné avec un regard qui situe les interactions observées dans une histoire longue et sur des échelles d’observation régionales, nationales et transnationales. Territoire, identité et pratiques politiques constituent les trois observatoires à partir desquels cette approche est mise en œuvre. Ils permettent de mettre en lumière des arrangements politiques, à travers lesquels l’hégémonie de l’État se reproduit. Le contrôle du territoire, l’appropriation du récit national, la définition de la citoyenneté ou la légitimation du gouvernement local montrent que la consolidation de l’hégémonie de l’État n’a pas été contradictoire avec les souverainetés locales, telles que Milpa Alta. Ici, leur particularité a coexisté, voire s’est nourri, des successifs projets de nation promus par l’État mexicain.
  • Langues
    • Français
  • Sujet(s)
  • Droits
    • info:eu-repo/semantics/openAccess
  • Résultat de :