• Aide
  • Eurêkoi Eurêkoi

Livre

Alger 1860-1939 : le modèle ambigu du triomphe colonial

Résumé

A la fois modèle architectural, culturel, et modèle politique et social, Alger est une ville de contrastes qui renvoie à la France les reflets de sa propre histoire contemporaine. Elle étonne aussi par l'absence d'Européens dans une ville manifestement construite à l'image d'une grande ville française.


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 1999
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 240 p. : ill. ; 25 x 17 cm
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Lieu
  • ISBN
    • 2-86260-887-4
  • Indice
    • 961.22 Histoire de l'Algérie de 1830 à 1954
  • Quatrième de couverture
    • Alger la Blanche. Alger l'éclectique. La ville à l'habit d'arlequin. Sous le second Empire puis la IIIe République, les communautés (Espagnols, Italiens, Juifs...) qui la composent évoluent dans leurs espaces réservés. Les quartiers s'imbriquent dans un extraordinaire foisonnement où chacun, cependant, garde ses distances. Respect ou méfiance ?

      Au-delà des crises politiques, un souci commun subsiste : faire d'Alger la grande ville française hors métropole. L'urbanisme ou l'art de la conquête. L'inconscience coloniale qui émane de cette confiance ne doit pas faire sourire : s'imposer dans la pierre, c'est s'imposer dans la mémoire et pouvoir affronter l'avenir sans crainte.

      En effet, jusqu'au tournant du siècle, les Arabes n'inquiètent pas. Les plus aisés rassurent le bourgeois français. Et pourtant, la révolte gronde... Les pauvres, loin du regard européen, se faufilent dans les replis labyrinthiques et surpeuplés de la Casban.

      Ils se taisent. Ils supporten. Jusqu'an 12 février 1934 où de jeunes émeutiers osent défier la police. Le signal est donné. Un certain Ferhat Abbas sort de l'ombre. Les événements se précipitent.

      La Seconde Guerre mondiale arrive...


  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 961.22 ALG

    Niveau 2 - Histoire