• Aide

Pour une anthropologie des médias

Livre

Résumé

Trace les contours d'un domaine, d'un lieu de rencontre entre anthropologie et communication. Les recherches récentes prouvent que le discours journalistique est profondément ancré dans la dimension symbolique, ce qui oblige à repenser les relations entre les médias et la société.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2003
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 210 p. ; 21 x 14 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 2-7061-0995-5
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Nos analyses et nos constructions théoriques partent du constat que les journalistes, confrontés aux événements récurrents et socialement prestigieux (les cérémonies publiques) ou aux événements inattendus et socialement dangereux (les crises), changent leur façon de travailler et produisent des textes qui nous surprennent par leur différence - par rapport au discours habituel des médias - et par leur analogie - par rapport au système des mythes et des rites. L'appel, dans les médias, au discours symbolique est lié à l'irruption des événements à part et à l'utilisation des genres journalistiques qui recourent à des procédures narratives complexes. Le passage du discours de routine, centré sur le respect des procédures assurant l'"objectivité" journalistique, à un discours dominé par les figures de la pensée symbolique se fait de manière différenciée. Pour les événements interruptifs, c'est-à-dire pour les situations de crise, sont activés les modèles et les techniques de réflexion culturelle reposant sur la logique du mythe, alors qu'aux événements répétitifs, c'est-à-dire aux situations cérémonielles sont appliqués des mécanismes symboliques axés sur la logique du rite. Plus exactement, dans le premier cas, on est en présence d'un processus de mythification, dans le second de celui de ritualisation.


  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 301.12 COM

    Niveau 2 - Sociologie, démographie