• Aide

Un mensonge déconcertant ? La Russie au XXe siècle

Livre

Résumé

Circonscrit les caractéristiques du mensonge totalitaire, par opposition au mensonge "démocratique". Interroge les langages de ce mensonge (la langue, les beaux-arts, la photo, le cinéma, la littérature). Explore les voies de l'émancipation et montre les difficultés qu'il y a à rétablir la vérité.


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2003
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 261 p. ; 24 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Lieu
  • ISBN
    • 2-7475-3821-4
  • Indice
    • 328(47) Politique. Russie et ex-URSS, Pays de l'ex-URSS
  • Quatrième de couverture
    • C'était devenu un lieu commun que de définir l'Union Soviétique comme le pays du «Grand mensonge». Cependant, cette époque étant révolue et ce problème ayant été traditionnellement traité dans un cadre idéologique extrêmement polarisé, il n'est pas inutile de se reposer un certain nombre de questions sur le sujet, à commencer par celles que soulève déjà le titre du recueil : le mensonge en Russie présente-t-il au XXe siècle des spécificités telles qu'elles puissent être isolées ? Est-il pertinent de parler du seul XXe siècle ? Y a-t-il un «mensonge ancien» et un «mensonge moderne» ? Ou même, peut-être, «postmoderne» ? Le «mensonge totalitaire» est-il si différent du «mensonge démocratique» ? Peut-être pas, mais, dans ce cas, en quoi est-il si «déconcertant», pour reprendre le mot du communiste croate Ante Ciliga ? Les articles réunis ici, qui couvrent toute la période soviétique et au-delà, jusqu'à la fin du XXe siècle, devraient permettre de répondre partiellement à ces questions.

      Circonscrire les caractéristiques du mensonge totalitaire, par opposition au mensonge «démocratique» ; interroger les langages de ce mensonge (la langue, bien sûr, mais aussi les beaux-arts et la photo, le cinéma et la littérature) ; explorer les voies de l'émancipation (la dissidence, mais aussi la dérision) ; montrer les difficultés qu'il y a à établir la vérité, si tant est que celle-ci existe ; sans oublier l'«envers du mensonge», ce regard déformé que pose l'Occident sur la Russie depuis la révolution et jusqu'à aujourd'hui : tels sont les grands axes de ce recueil, dont l'orientation n'est pas tant politique qu'historique, philosophique, littéraire et artistique.

      Si l'époque du «Grand mensonge» semble révolue, ce regard rétrospectif sur les mécanismes qui l'ont animé devrait aider à déjouer ceux, parfois plus subtils, qui sont à l'oeuvre dans nos sociétés, trop sûres, bien souvent, d'une vérité qui, finalement, n'est elle aussi qu'une construction idéologique.


  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Disponible - 328(47) MEN

    Niveau 2 - Politique