• Aide

Cytopathologie gynécologique en milieu liquide

Livre

Résumé

Le recueil des cellules en milieu liquide est une technique récente qui bouleverse les pratiques conventionnelles et génère des discussions surtout dans le domaine du frottis cervico-utérin. Cet ouvrage décrit les techniques existantes, leurs avantages et inconvénients ainsi que les éléments utiles au diagnostic et fait le point sur les disparités existantes entre les différents pays européens.


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2003
  • Notes
    • Notes bibliogr.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 136 p. : ill. en noir et en coul., couv. ill. en coul. ; 24 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 2-84299-548-1
  • Indice
    • 611.4 Cytologie et histologie humaines
  • Quatrième de couverture
    • Le recueil des cellules en milieu liquide est une technique récente qui bouleverse les pratiques de la cytopathologie conventionnelle et génère discussions, voire polémiques, surtout dans le domaine des frottis cervico-utérins. Si cette nouvelle technologie est encore en pleine évolution, la Société française de cytologie clinique a néanmoins jugé utile de promouvoir un premier ouvrage sur ce thème. Ses objectifs sont de décrire les techniques existantes en présentant leurs avantages et leurs inconvénients, ainsi que les éléments utiles au diagnostic, et de faire le point sur les disparités existantes entre les différents pays européens.

      Les auteurs, américain, belges, français, grec et suisses, pathologistes ou cytotechnicien(ne)s, tous largement familiarisés avec ces techniques en milieu liquide, expriment leur point de vue fondé sur des expériences personnelles largement documentées. Certains sont enthousiastes, d'autres émettent des réserves, laissant ainsi au lecteur le soin de se faire sa propre opinion, en toute objectivité.

      Les différents thèmes abordés sont:

      • les différentes techniques utilisées pour le recueil des cellules en milieu liquide;
      • le point de vue du cytotechnicien(ne);
      • la cytologie cervico-utérine en milieu liquide par les techniques CYTO-screen® (Seroa), Papspin® (Thermo Shandon), PrepStain® (TriPath Imaging), Turbitec® (Labonord) et ThinPrep® (Cytyc);
      • la cytologie endométriale en milieu liquide par les techniques PrepStain® et ThinPrep®;
      • le dépistage du cancer du col utérin et les systèmes de santé en Europe.

      Ce livre s'adresse à l'ensemble des pathologistes et cytotechnicien(ne)s, mais aussi aux cliniciens, en particulier aux gynécologues. Les cancérologues, internistes, épidémiologistes et médecins de santé publique, c'est-à-dire tous ceux qui sont amenés à traiter le cancer du col utérin ou à en faire progresser le dépistage, devraient également en tirer profit.


  • Tables des matières
      • Cytopathologie gynécologique en milieu liquide

      • Société française de cytologie clinique

      • Béatrix Cochand-Priollet

      • Monique Fabre

      • Elsevier

      • Préface
      • J. Diebold
        7
      • Chapitre 1
      • Principales techniques utilisées pour le recueil des cellules en milieu liquide 15
      • Marianne Ziol, Béatrix Cochand-Priollet
      • 1. Principes de la cytologie en milieu liquide16
      • 2. Description des différentes techniques de traitement des cellules obtenues en milieu liquide17
      • 2.1. Système de recueil et de traitement des cellules PrepStain®17
      • 2.2. Système de recueil et de traitement des cellules ThinPrep®18
      • 3. Description des systèmes d'analyse d'images19
      • 3.1. Système FocalPoint® GS19
      • 3.2. Système ThinPrep Imaging®21
      • 4. Avantages et inconvénients de ces techniques22
      • 4.1. Vers une régulation de la qualité des prélèvements22
      • 4.2. Modifications de la lecture pour le cytopathologiste ou le cytotechnicien23
      • 4.3. Détection des lésions néoplasiques du col par les techniques de recueil en milieu liquide24
      • 4.4. Un passage vers la lecture automatisée des frottis cervicaux et l'utilisation facilitée d'investigations complémentaires25
      • 4.5. Coût du frottis en milieu liquide
        26
      • Chapitre 2
      • Autres techniques de recueil de cellules en milieu liquide 29
      • Christian Garbar, Corinne Mascaux
      • 1. Centrifugations30
      • 1.1. Systèmes utilisant le Megafunnel®31
      • 1.1.1. Système Papspin®31
      • 1.1.2. Système Papspin® modifié32
      • 1.2. Systèmes utilisant la centrifugeuse Hettich® (CYTO-screen® et Turbitec®)33
      • 1.2.1. Système CYTO-screen®33
      • 1.2.2. Système Turbitec®34
      • 1.3. Efficacité des techniques de centrifugation35
      • 1.3.1. Matériel et méthodes35
      • 1.3.2. Résultats et commentaires36
      • 2. Autres méthodes37
      • 3. Recommandations techniques38
      • 3.1. Coloration38
      • 3.2. Solution de Saccomanno38
      • 3.3. Calcul de la vitesse efficace de centrifugation38
      • 4. Conclusion
        38
      • Chapitre 3
      • Point de vue du cytotechnicien(ne) sur le recueil des cellules en milieu liquide 41
      • Suzanne Hintermann, Serge Vincent
      • 1. Critères de qualité d'un frottis de dépistage42
      • 2. Impératifs techniques43
      • 3. Critères diagnostiques44
      • 4. Conditions de lecture et d'interprétation45
      • 5. Conclusion
        46
      • Chapitre 4
      • Diagnostic en pathologie cervico-utérine par la méthode ThinPrep® 47
      • Sophie Diebold Berger, Jonathan Weintraub
      • 1. Bases d'établissement de la méthode ThinPrep®48
      • 1.1. Limites techniques du frottis conventionnel: identification et résolution par la méthode ThinPrep®48
      • 1.2. Études évaluant l'efficacité clinique de la méthode ThinPrep®49
      • 1.3. À propos des lésions glandulaires50
      • 1.4. Bases de la prise en charge des patientes50
      • 1.4.1. Détection de HPV de haut risque: ASCUS et Low-grade squamous intraepithelial lesion triage study (ALTS)50
      • 1.4.2. Détection et dépistage de Chlamydia trachomatis et d'autres agents infectieux51
      • 1.5. Analyse du coût-efficacité51
      • 2. L'expérience genevoise51
      • 2.1. Introduction de la technique au laboratoire51
      • 2.1.1. Logistique, déroulement du travail, stockage du matériel51
      • 2.1.2. Personnel requis52
      • 2.1.3. Rattrapage des échantillons inadéquats52
      • 2.2. Lecteurs et méthode ThinPrep®52
      • 2.3. Sensibilité52
      • 2.4. Prise en charge des diagnostics d'ASCUS53
      • 2.5. Lésions glandulaires53
      • 2.6. Test de détection de Chlamydia trachomatis55
      • 2.7. Lecture des prélèvements ThinPrep® avec assistance automatisée: ThinPrep Imaging System® (TIS)55
      • 3. Conclusion et perspectives55
      • 4. Aspects morphologiques selon la classification de Bethesda 2001: atlas d'images56
      • 4.1. Généralités sur la morphologie56
      • 4.2. Qualité des échantillons57
      • 4.2.1. Cellularité57
      • 4.2.2. Composante endocervicale/zone de transformation57
      • 4.2.3. Facteurs limitants57
      • 4.3. Infections57
      • 4.3.1. Flore bactérienne à prédominance de coccobacilles de type Gardnerella vaginalis57
      • 4.3.2. Candida albicans57
      • 4.3.3. Trichomonas vaginalis58
      • 4.3.4. Herpes simplex58
      • 4.4. Modifications cellulaires réactionnelles bénignes58
      • 4.5. Anomalies des cellules épithéliales58
      • 4.5.1. Cellules malpighiennes58
      • 4.5.2. Cellules glandulaires
        60
      • Chapitre 5
      • Diagnostic en pathologie cervico-utérine par la méthode PrepStain® 63
      • Alain Verhest, Jean-Christophe Noël
      • 1. Technique de prélèvement64
      • 1.1. Rôle du clinicien64
      • 1.2. Rôle du technologiste64
      • 1.3. Spécificités techniques du PrepStain®64
      • 2. Avantages et/ou inconvénients par rapport aux frottis conventionnels64
      • 2.1. Avantages propres à la mise en suspension64
      • 2.2. Avantages indirects de la cytologie en milieu liquide65
      • 2.3. Inconvénients65
      • 3. Comparaison de la méthode conventionnelle et de la méthode PrepStain®65
      • 4. Aspects morphologiques66
      • 4.1. Cellules malpighiennes66
      • 4.2. Cellules métaplasiques66
      • 4.3. Atrophie67
      • 4.4. Cellules glandulaires67
      • 4.5. Cellules inflammatoires67
      • 4.6. Agents pathogènes67
      • 4.7. Lésions intraépithéliales précancéreuses67
      • 4.7.1. Lésions malpighiennes intraépithéliales de bas grade (LSIL)67
      • 4.7.2. Lésions malpighiennes intraépithéliales de haut grade (HSIL)68
      • 4.7.3. Cellules malpighiennes atypiques (ASC-US et ASC-H)68
      • 5. Pièges liés à la technique69
      • 5.1. Pièges de manipulation69
      • 5.1.1. Usage de la CervexBrush®69
      • 5.1.2. Frottis non satisfaisant69
      • 5.1.3. Qualité du prélèvement69
      • 5.2. Pièges d'identification70
      • 5.3. Pièges d'interprétation70
      • 6. Diagnostics difficiles71
      • 6.1. AS-CUS71
      • 6.1.1. Parakératose atypique71
      • 6.1.2. Processus de régénération-réparation71
      • 6.1.3. Effet progestatif71
      • 6.1.4. Pseudokoïlocytose71
      • 6.2. Cellules malpighiennes atypiques devant faire suspecter une lésion de haut grade (ASC-H)71
      • 6.2.1. Atypies atrophiques71
      • 6.2.2. ASC-H préménopausique72
      • 6.3. Atypies glandulaires et plus72
      • 7. Résultats personnels72
      • 7.1. Ajustement diagnostique des ASCUS72
      • 7.2. Ajustement des lésions squameuses intraépithéliales (SIL) en deuxième lecture73
      • 7.3. Définition des critères diagnostiques74
      • 8. Conclusion
        74
      • Chapitre 6
      • Diagnostic en pathologie cervico-utérine par la méthode CYTO-screen System® 75
      • Marie-Françoise Bretz-Grenier, Christine Bergeron
      • 1. Technique76
      • 1.1. Recueil des cellules au niveau du col76
      • 1.2. Traitement du matériel76
      • 2. Avantages et inconvénients par rapport aux frottis conventionnels (FC)76
      • 2.1. Erreurs d'échantillonnage76
      • 2.1.1. Liées à un mauvais prélèvement76
      • 2.1.2. Liées au non-transfert sur la lame des cellules anormales restant sur l'instrument de prélèvement76
      • 2.2. Erreurs liées à la technique77
      • 2.2.1. Technique de fixation77
      • 2.2.2. Technique d'étalement77
      • 2.2.3. Technique de coloration77
      • 2.3. Lecture et interprétation77
      • 2.3.1. Lecture78
      • 2.3.2. Interprétation78
      • 3. Aspects morphologiques78
      • 3.1. Cellules normales, exocervicales et endocervicales78
      • 3.2. Cellules pathologiques79
      • 3.2.1. Inflammation79
      • 3.2.2. Cellules malpighiennes atypiques de nature indéterminée (ASC-US)79
      • 3.2.3. Lésions squameuses intraépithéliales de bas grade (LSIL)79
      • 3.2.4. Lésions squameuses intraépithéliales de haut grade (HSIL)80
      • 4. Pièges80
      • 5. Diagnostics difficiles80
      • 5.1. Cellules malpighiennes80
      • 5.2. Cellules endocervicales81
      • 6. Résultats personnels81
      • 6.1. Matériel81
      • 6.2. Méthodes81
      • 6.3. Résultats84
      • 7. Commentaires
        84
      • Chapitre 7
      • Cytologie de l'endomètre par recueil des cellules en milieu liquide 87
      • Petros Karakitsos, Rose Mary Tambouret
      • 1. Méthodes de préparation88
      • 1.1. Technique ThinPrep®88
      • 1.2. Technique PrepStain®88
      • 2. Indications de la méthode89
      • 3. Aspects morphologiques89
      • 3.1. Cytologie de l'endomètre au cours du cycle90
      • 3.1.1. Phase proliférative90
      • 3.1.2. Phase sécrétoire90
      • 3.1.3. Phase menstruelle91
      • 3.2. Cytologie de l'endomètre au cours de la ménopause91
      • 3.2.1. Atrophie débutante91
      • 3.2.2. Atrophie «intermédiaire»92
      • 3.2.3. Atrophie profonde92
      • 3.3. Cytologie des lésions inflammatoires de l'endomètre92
      • 3.3.1. Endométrites aiguës non spécifiques92
      • 3.3.2. Endométrites postgravidiques92
      • 3.3.3. Dispositifs intra-utérins92
      • 3.4. Cytologie des polypes constitués93
      • 3.5. Cytologie des hyperplasies de l'endomètre93
      • 3.5.1. Hyperplasie sans atypies cytologiques93
      • 3.5.2. Hyperplasie atypique94
      • 3.6. Cytologie des tumeurs épithéliales malignes de l'endomètre94
      • 3.6.1. Épithéliomas glandulaires ou adénocarcinomes94
      • 3.6.2. Cytologie des tumeurs sarcomateuses95
      • 4. Diagnostic différentiel et limites de la méthode96
      • 4.1. Distinction entre cellules endocervicales et endométriales96
      • 4.2. Distinction entre cellules endométriales et histiocytes atypiques96
      • 4.3. Distinction entre cellule normale et cellule hyperplasique96
      • 4.4. Distinction entre cellules carcinomateuses et cellules hyperplasiques ou normales97
      • 4.5. Distinction des cellules provenant d'un polype endométrial97
      • 4.6. Présence des métaplasies97
      • 5. Conclusion
        97
      • Chapitre 8
      • Dépistage du cancer du col: systèmes de santé et stratégies en Europe 99
      • Christine Bergeron, Marie-Cécile Vacher-Lavenu
      • 1. Dépistage du cancer du col de l'utérus en Europe: état des lieux100
      • 1.1. Type de dépistage100
      • 1.2. Tentative d'approche de la couverture de la population101
      • 2. Frottis en milieu liquide101
      • 2.1. Pourcentage de frottis faits en milieu liquide en 2002101
      • 2.2. Techniques utilisées102
      • 3. Remboursement103
      • 3.1. Remboursement du frottis conventionnel (FC)103
      • 3.2. Remboursement du frottis en milieu liquide (LBC)103
      • 4. Stratégies104
      • 5. Discussion et conclusion
        105
      • Annexes
      • Annexe 1 - Les différents systèmes de recueil des cellules en milieu liquide et leurs caractéristiques110
      • Annexe 2 - Système Bethesda 2001
        111
      • Hors-texte couleur
        113
      • Les firmes
        133
      • Les auteurs 135

  • Origine de la notice:
    • FR-751131015 ;
    • Electre
  • Disponible - 611.4 CYT

    Niveau 3 - Médecine