• Aide

Bio-logiques du vieillissement

Livre

Résumé

Tente de déterminer les causes et les mécanismes du vieillissement. Evoque notamment l'épigenèse, la cellule et matrice extracellulaire, la réaction de Maillard, le cas de la fibronectine, les facteurs extérieurs à l'organisme influençant le vieillissement, etc.


  • Autre(s) auteur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2004
  • Notes
    • Bibliogr. p. 103-106. Glossaire
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 111 p. : ill. ; 21 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 2-84174-339-X
  • Indice
    • 576.6 Biologie cellulaire, cytologie et histologie générales
  • Quatrième de couverture
    • Le vieillissement n'est pas une maladie. Il atteint tout animal dépassant un certain âge et il concerne presque toutes les espèces vivantes. Pourtant les tumeurs malignes et les maladies neurodégénératives augmentent avec l'âge. On ne meurt pas de vieillesse. On meurt de poly-pathologies. Alors, où est la poule, où est l'oeuf? Où est le vieillissement, où est la maladie? Le vieillissement, ce sont les atrophies musculaires et digestives. Mais est-ce l'atrophie digestive qui provoque la dénutrition ou la dénutrition qui la produit? Il y a des cercles vicieux du vieillissement. Le cercle vicieux n'est pas un cycle. C'est un phénomène irréversible qui est propre à un système d'objets agissant sur lui-même. Le vieillissement n'est pas une simple destruction. C'est une autodestruction. On se souvient que certains tissus peuvent régénérer leurs cellules. Mais ce mécanisme fonctionne de moins en moins bien. Les tissus fonctionnels sont peu à peu remplacés par des tissus conjonctifs. N'est-il pas surprenant alors de retrouver, au coeur de cette dynamique de destruction des cercles vicieux moléculaires?

      Nous défendons ici une double hypothèse. Scientifiquement, tout d'abord, nous souhaitons montrer que ces processus d'autodestruction ne sont ni stochastiques, ni génétiques. Ils sont épigénétiques. Philosophiquement ensuite, nous les considérons comme des processus émergents. Un système d'objets qui agit sur lui-même n'est pas pourvu d'une âme ou d'un esprit frappeur. Il est simplement caractérisé par le fait que son action vient compléter sa description. C'est cela qui détermine le sens qu'il faut donner selon nous, au concept d'émergence et qui n'est pas son sens usuel. L'autodestruction n'est donc pas là au commencement. Elle n'est pas programmée génétiquement. Elle résulte de la destruction de certaines molécules et des effets que cette destruction entraîne. Mais cette résultante est autre chose qu'une simple déduction. Et cette bio-logique du vieillissement est autre chose qu'une simple logique.


  • Tables des matières
      • Bio-Logiques du vieillissement

      • Ladislas Robert

      • Paul-Antoine Miquel

      • Éditions Kimé

      • Introduction
        7
      • 1. Pourquoi est-il difficile de définir le vieillissement?
        13
      • 2. Les mécanismes du vieillissement19
      • a. Tout part en effet des gènes19
      • b. Les protéines de retard27
      • c. Que faut-il entendre exactement par épigenèse et dans quel sens joue-t-elle un rôle?35
      • Cellules et Matrice extracellulaire38
      • La réaction de Maillard41
      • Radicaux libres et désordre moléculaire44
      • Vieillissement moléculaire48
      • Perte et découplage de récepteurs49
      • Le cas de la fibronectine56
      • Les sites matricryptiques59
      • La limite de Hayflick59
      • Facteurs extérieurs à l'organisme influençant le vieillissement
        60
      • 3. Pas de science sans mesure, mais que faut-il mesurer?
        64
      • 4. Sens et valeur des mécanismes du vieillissement69
      • a. Vieillir et être malade69
      • b. Le poison et le remède76
      • c. Vieillissement et évolution
        83
      • Notes103
      • Glossaire107

  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Disponible - 576.6 ROB

    Niveau 2 - Sciences