• Aide

Sanglades

Livre

Résumé

Le premier texte de cet adversaire résolu de la "nouvelle critique" fustige la démarche de Georges Molinié. Le deuxième procède à une critique de ¤¤Lire le théâtre¤¤ de A. Ubersfeld. Le troisième critique les spécialistes en sciences de l'éducation et le dernier s'appuie sur des propos tenus dans les médias pour déplorer la dégradation de la langue française et de la syntaxe.


Couverture
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2006
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (123 p.) : couv. ill. en coul. ; 21 cm
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 2-84830-079-5
  • Indice
  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Quatrième de couverture
    • Presentation : Les écrits de René Pommier sont souvent inspirés par un sentiment de colère vengeresse. Comme l'annonce le titre, c'est encore et plus que jamais le cas des quatre textes réunis dans ce livre. Dans le premier, René Pommier dénonce, en s'appuyant surtout sur les écrits innommables de Georges Molinié, le développement d'une forme de stylistique complètement dévoyée, qui ne sert nullement à mieux éclairer les textes, mais permet seulement à ceux qui ne comprennent rien à la littérature, d'avoir l'air d'en parler très savamment, à grand renfort du jargon le plus grotesque et de prétendus outils, comme les schémas actantiels, parfaitement inutiles, mais bien propres à impressionner les imbéciles. Le deuxième texte, qui se situe dans le prolongement du premier, est consacré à l'ouvrage en trois volumes de M Anne Ubersfeld, , ouvrage sans cesse présenté comme indispensable alors qu'il est aussi inepte qu'indigeste. Le troisième texte dénonce des imposteurs encore plus malfaisants sans doute, les spécialistes des prétendues sciences de l'éducation, qui, conduits par l'ineffable Philippe Meirieu, ont colonisé le ministère de l'Éducation nationale et les IUFM, et se sont employés à ruiner notre enseignement. Dans le dernier texte, René Pommier s'appuie sur des propos tenus à la radio et à la télévision par des personnalités parfois éminentes, pour déplorer ce qui constitue sans doute la conséquence la plus navrante de la ruine de notre enseignement : la profonde dégradation de notre langue et notamment la quasi disparition de la syntaxe.
  • Disponible - 81.09 POM

    Niveau 3 - Langues et littératures