• Aide

Autour de Farrebique de Georges Rouquier

Livre

Résumé

Le cinéaste Georges Rouquier tourne Farrebique en 1944-1945. Il filme le quotidien d'une famille paysanne du Rouergue, à mi-chemin entre le documentaire et la fiction. Sorti en 1946, le film rencontre un succès qui ne se démentira pas par la suite. Dominique Auzel retrace le parcours de ce film atypique et évoque l'oeuvre du cinéaste documentariste. "L'album de Farrebique", ici repris, était paru en 1946.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2009
  • Notes
    • Contient le fac-sim. de : L'album de Farrebique
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 180 p. ; 19 x 15 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 978-2-84049-581-9
  • Indice
    • 791.24 Réalisateurs (Cinéma documentaire)
  • Quatrième de couverture
    • Farrebique montre, au fil des saisons, le quotidien d'une famille paysanne du Rouergue, en Aveyron. Pendant toute une année entre 1944 et 1945, le cinéaste George Rouquier (1909-1989) suit l'intimité d'une ferme et de ses habitants, leurs joies et leurs peines. Les premières images du film s'attardent sur les fissures qui lézardent les murs de la maison. « Cette maison, il faudra bien la refaire », constate le grand-père. C'est autour de cette modeste intrigue que s'articule le récit. À mi-chemin entre le documentaire et la fiction, il est rythmé par les événements et drames de chaque jour : l'installation de l'électricité quand arrive la neige, la naissance d'un enfant alors que s'éveille la terre, la menace de l'orage, l'accomplissement de la moisson, et l'amour naissant qui répond à la mort. Sorti en 1946, Farrebique ne laisse pas indifférent. Très controversé durant le festival de Cannes, le film obtient malgré tout le Prix de la Critique Internationale, créé spécialement pour lui. En salle, Farrebique rencontre un succès qui ne se démentira plus par la suite. Il reçoit diverses distinctions - et non des moindres - et recueille les faveurs européennes, mais aussi celles d'outre-Atlantique où le film est disséqué et étudié comme un modèle du genre dans les universités américaines. Francis Ford Coppola et Steven Spielberg n'hésitent d'ailleurs pas à prendre Farrebique comme référence.

      Cet ouvrage retrace le parcours de ce film atypique, résolument moderne, qui a manqué le cinéma par sa représentation du monde paysan. Il explore aussi l'oeuvre de ce cinéaste documentariste riche de nombreux films courts ou longs métrages, pour se terminer sur le fac-similé illustré de L'Album de Farrebique, paru lors de la sortie du film.


  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 791.24 ROU

    Niveau 3 - Cinéma documentaire