• Aide

Le marché des réputations : une sociologie des vins de Bordeaux

Livre

Résumé

Cette enquête mêlant entretiens, observations et analyse d'archives montre que le marché des grands vins bordelais est structuré par des sources de réputation plus ou moins institutionnalisées. La valeur des vins se construit autour de l'articulation entre les formes historiques de classification, les évaluations chiffrées (prix, notes), et les signatures personnelles de professionnels.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2010
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 24 x 16 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 978-2-35156-058-7
  • Indice
    • 339.1(44) Secteur primaire, économie agricole. France
  • Quatrième de couverture
    • Comprendre les vins de Bordeaux, leur marché, leur notoriété, les mécanismes qui animent la Place de Bordeaux, tel est le défi relevé par Pierre-Marie Chauvin.

      À partir d'une enquête approfondie mêlant entretiens, observations et analyses d'archives, l'auteur montre que le marché des grands vins bordelais est structuré par des sources de réputations plus ou moins institutionnalisées : les classements hiérarchiques des crus, les réputations informelles autour de catégories de produits ou d'individus (la signature oenologique), les évaluations des vins par des critiques (Robert Parker).

      La Place de Bordeaux est connectée à une pluralité d'arènes marchandes, politiques et médiatiques, françaises et internationales, remettant en cause l'idée d'un marché strictement local et «protégé».

      Le défi consiste alors à penser l'articulation entre les formes historiques de classification, les évaluations chiffrées (prix, notes) des campagnes primeurs et les signatures personnelles de professionnels (propriétaires, gérants ou consultants) pour comprendre comment se construit la valeur des vins.

      Un ouvrage incontournable pour tous ceux qui s'intéressent de près ou de loin au marché des Grands Crus de Bordeaux.


  • Tables des matières
      • Le marché des réputations

      • Une sociologie du monde des Grands Crus de Bordeaux

      • Pierre-Marie Chauvin

      • Féret

      • Introduction 7
      • Partie I : Les cadres institutionnels de la réputation 17
      • Chapitre 1- Classifications et clôture statutaire du marché : le cas du classement de 1855 19
      • Les classifications comme institutions hiérarchiques du marché du vin 20
      • Le paysage complexe des classements viticoles bordelais 20
      • La genèse du classement de 1855 22
      • Les enjeux de la publication du classement de 1855 26
      • La chambre de commerce et les jeux d'échelles de l'action collective 26
      • Légitimité des critères de hiérarchisation et légitimité professionnelle des évaluateurs 27
      • Les conséquences du classement et la responsabilité face aux menaces judiciaires 29
      • Promotion collective et risque de cavalier seul 30
      • Chapitre 2- À reclasser avec modération : la difficile révision du classement de 1855 35
      • De l'«affaire Rothschild» à la révision du classement de 1855 36
      • L'«affaire Rothschild» racontée par le baron Philippe 36
      • La révision vue par le syndicat des Grands Crus Classés 38
      • Publication du projet et place de l'INAO 41
      • L'ouverture des débats à la chambre de commerce et d'industrie de Bordeaux 43
      • Paris, Médoc, Saint-Émilion : un horizon de classification à géographie variable 43
      • Incertitudes et protestations statutaires : Crus Bourgeois et Notables 45
      • L'organisation du règlement et les défis de la régulation collective 46
      • Le classement de 1973 : le petit produit d'une longue mise à jour 53
      • Restriction du domaine de la lutte : un concours pour les Premiers Crus 53
      • Le temps des candidatures : un laboratoire d'arguments statutaires 55
      • Le classement de 1973 : incertitudes, rumeurs et derniers conflits 57
      • Partie II : Les chiffres de la réputation 65
      • Chapitre 3- Architecture des prix et organisation sociale du marché 67
      • Les prix de sortie en primeurs : l'épicentre du système de place 69
      • Présentation du système des primeurs 69
      • Le système des «tranches» 80
      • Les critiques relatives au système de vente en primeurs 83
      • Le «prix de revente minimum conseillé» 86
      • Les cours de place 90
      • Les cours de place à travers le travail des courtiers 90
      • L'activité de revente sur place entre négociants 91
      • Les prix des dernières transactions : transparence et observations des prix marchands 93
      • Les prix des dernières transactions comme termes de référence économiques 93
      • Transparence de l'information et observation réciproque 94
      • Chapitre 4- La fabrique des prix : enjeux organisationnels, cognitifs et réputationnels de la formation des prix de sortie en primeur 99
      • Les enjeux organisationnels de la formation des «prix de sortie» 100
      • Le travail interne de germination du prix : division du travail et rapports de force 100
      • Prix, échanges d'informations et rapports de force interprofessionnels 105
      • Les appuis cognitifs de la prise de décision 113
      • Les termes de référence lors de la formation des «prix de sortie» 113
      • «L'économie du voisin» : observations et catégorisations réciproques 114
      • Prix et réputations : une causalité circulaire ? 121
      • Le poids des statuts sur les prix 121
      • Les motifs réputationnels des prises de décision 124
      • Économie de l'ostentation versus économie de la modération126
      • Chapitre 5- Les notes Parker : légitimité et effets d'un «tiers statutaire» 131
      • La légitimité des critiques vinicoles : le cas «Robert Parker» 132
      • Extension du domaine de la note 132
      • La rhétorique professionnelle de Robert Parker : indépendance et compétence 140
      • Parker comme «tiers statutaire» du marché des Grands Crus bordelais 147
      • Avant la note : voyage au centre de la «communauté de statut» 148
      • Après la note : voyage au centre du «public statutaire» 154
      • Partie III : Les entrepreneurs de réputation 163
      • Chapitre 6- Consultants oenologiques et réputation professionnelle 165
      • Qui sont les oenologues ? Quelques données de cadrage socioprofessionnel 168
      • Émile Peynaud comme figure tutélaire de l'oenologie contemporaine 168
      • Le paysage professionnel des oenologues aujourd'hui 171
      • Les consultants oenologiques dans le paysage des consultants vitivinicoles 174
      • La carrière d'un consultant «surtout pas oenologue» 179
      • L'arrivée en Gironde et la succession de petits boulots 180
      • La «petite vie à la campagne» et les débuts viticoles 180
      • La naissance d'une petite réputation locale 181
      • Le «transfert» dans un domaine prestigieux 182
      • La voie de l'indépendance 184
      • Chapitre 7- La signature oenologique : nom et réputation au pays des Grands Crus 187
      • La place des «noms» dans le marché du consulting 187
      • Les motifs de recours au consultant 187
      • Les motifs du choix du consultant 190
      • La signature oenologique comme repère stylistique et expérience identitaire 194
      • La signature oenologique comme repère stylistique 194
      • Visibilité et expérience subjective de la signature oenologique 197
      • «Surtout pas consultant» : l'attachement aux crus et prestige unidimensionnel 201
      • Collectivisation d'un nom, réputation et responsabilité 205
      • Division du travail et collectivisation d'un nom 206
      • Une ethnographie de vendanges bordelaises 208
      • Chapitre 8- Réputation catégorielle et singularisation 221
      • Nouveaux entrants et catégorisations : le cas des vins de garage 222
      • L'entrée dans le monde de production vitivinicole 223
      • Le développement économique, technique et social de l'activité 227
      • La configuration des sources de réputation dans la carrière de J.-L. T. 232
      • Singularisation et pluralité catégorielle 241
      • La pluralité des critères de définition des catégories 242
      • Réputation subie versus réputation revendiquée244
      • Conclusion générale : Réputations, frictions catégorielles et singularisation 253
      • Bibliographie 257

  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 339.1(44) CHA

    Niveau 3 - Economie