• Aide

Reconstruire l'Europe, 45 ans après Yalta : la charte de Paris (1990)

Livre

Résumé

A l'aide d'archives inédites, d'entretiens et de recherches historiques, les auteurs posent un nouveau regard sur cet événement sans précédent qui ouvre une nouvelle ère dans l'histoire de l'Europe en tirant un trait sur la guerre froide. Ils mettent aussi en perspective les conséquences de la ratification de cette charte durant les trois décennies qui suivent. ©Electre 2020


  • Autre(s) auteur(s)
  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • DL 2020
  • Notes
    • CTHS = Comité des travaux historiques et scientifiques
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (166 p.-[16] p. de pl.) : ill., couv. ill. ; 23 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Lieu
  • ISBN
    • 978-2-7355-0919-5
  • Indice
    • 940.73 Vie politique de l'Europe contemporaine
  • Quatrième de couverture
    • Reconstruire l'Europe, 45 ans après Yalta

      La charte de Paris (1990)

      Du 19 au 21 novembre 1990, une trentaine de chefs d'États, parmi lesquels George Bush, Mikhaïl Gorbatchev, Helmut Kohl, François Mitterrand et Margaret Thatcher, se réunissent à Paris pour signer la charte de Paris pour une nouvelle Europe.

      Immédiatement après la réunification allemande et le traité sur les forces conventionnelles en Europe, le sommet de Paris marque le triomphe de « l'esprit d'Helsinki » : quarante-cinq ans après Yalta, il tourne le dos à la Guerre froide pour ouvrir une phase nouvelle de l'histoire de l'Europe, fondée sur la démocratie et le respect des droits de l'homme.

      Trente ans après la signature de la charte de Paris, il paraît utile de jeter un regard rétrospectif sur la vision des hommes d'État qui, en l'espace d'une année, de la chute du mur de Berlin au sommet de Paris, se sont appuyés sur le mouvement des peuples pour ouvrir un nouvel avenir à l'Europe.

      À partir d'archives inédites, d'entretiens avec les principaux acteurs de l'époque et du travail des historiens, l'ouvrage offre un regard neuf sur cette séquence historique exceptionnelle de l'histoire de la diplomatie européenne. Il éclaire également l'évolution de l'Europe ces trente dernières années et trace des perspectives pour l'avenir du continent.

      Nicolas Badalassi, maître de conférences à Sciences Po Aix-en-Provence, spécialiste de la Guerre froide et du processus d'Helsinki. Il a notamment publié : En finir avec la guerre froide. La France, l'Europe et le processus d'Helsinki, 1965-1975, Rennes, PUR, 2014 ; avec Sarah B. Snyder, The CSCE and the End of the Cold War : Diplomacy, Societies and Human Rights, 1972-1990, New York, Berghahn Books, 2018.

      Jean-Philippe Dumas, conservateur en chef à la direction des Archives du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, responsable des archives orales. Il a notamment publié : Gambetta, le commis-voyageur de la République, Paris, Belin, 2011 ; avec Marc Lambron, Trésors du Quai d'Orsay, un siècle d'archives photographiques, Paris, Flammarion, 2014.

      Frédéric Bozo, professeur à l'université Sorbonne nouvelle, spécialiste de l'histoire des relations internationales et de la fin de la Guerre froide. Il a notamment publié : Mitterrand, la fin de la guerre froide et l'unification allemande. De Yalta à Maastricht, Paris, Odile Jacob, 2005 ; La Politique étrangère de la France depuis 1945, Paris, Flammarion, 2019.

      Pierre Grosser, professeur détaché à Sciences Po Paris, spécialiste de l'histoire des relations internationales. Il a notamment publié : 1989, l'année où le monde a basculé, Paris, Perrin, 2009, nouvelle édition augmentée, Tempus, 2019 ; Traiter avec le diable ? Les vrais défis de la diplomatie, Paris, Odile Jacob, 2013 ; L'histoire du monde se fait en Asie. Une autre histoire du XXe siècle, Paris, Odile Jacob, nouvelle édition 2019.

  • Origine de la notice:
    • Abes ;
    • Electre
  • Disponible - 940.73 BAD

    Niveau 2 - Histoire