• Aide
  • Eurêkoi Eurêkoi

Résumé

Issu d'une famille bourgeoise de Köstritz, Heinrich Schütz (1585–1672) est repéré dès son enfance par Maurice, landgrave de Hesse-Cassel, qui le fait entrer dans son Collegium où il apprend le latin et la musique. Il poursuit sa formation à Venise avec Gabrieli avant de revenir servir son maître à Dresde, puis d'être repéré par l'électeur de Saxe Jean-Georges Ier qui s'attache ses services. Durant la guerre de Trente Ans, il est prêté sporadiquement à la cour du roi Christian IV de Danemark. Son second voyage à Venise lui permet de rencontrer Monteverdi. Son opéra Dafne (perdu) est le premier en allemand ; mais c'est surtout dans le répertoire religieux que Schütz a laissé son empreinte avec plus de 500 opus : Madrigaux, Motets, Cantates, 3 Passions, un Magnificat, Symphonies sacrées, petits concerts spirituels.. où la voix est prépondérante, bénéficiant de ses solistes employés dans la chapelle de l'électeur, qu'il dirigea durant plus de 40 ans. Influenceur posthume de nombreux compositeurs, il a été inhumé à Dresde. Avec ce nouvel opus de la collection horizons, révision d'une édition de référence, le musicologue André Pirro remonte le temps, à la découverte d'un compositeur majeur de la musique ancienne, dans un ouvrage richement illustré et aux nombreuses annexes pratiques.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • C 2021
  • Notes
    • Initialement paru aux Éditions Félix Alcan, Paris, 1924
    • Bibliogr. p. 169-170. Discogr. p. 170-171. Index
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (176 p.) : ill. ; 20 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 978-2-35884-118-4
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Heinrich Schütz

      Issu d'une famille bourgeoise de Köstritz, Heinrich Schütz (1585-1672) est repéré dès son enfance par Maurice, landgrave de Hesse-Cassel, qui le fait entrer dans son Collegium où il apprend le latin et la musique. Il poursuit sa formation à Venise avec Gabrieli avant de revenir servir son maître à Dresde, puis d'être remarqué par l'Électeur de Saxe Jean-Georges Ier qui s'attache ses services. Durant la guerre de Trente Ans, il est prêté sporadiquement à la cour du roi Christian IV de Danemark. Son second voyage à Venise lui permet de rencontrer Monteverdi. Son opéra Dafne (perdu) est le premier en allemand ; mais c'est surtout dans le répertoire religieux que Schütz a laissé son empreinte avec plus de 500 opus : Madrigaux, Motets, Cantates, 3 Passions, un Magnificat, Symphonies sacrées, petits concerts spirituels... où la voix est prépondérante, bénéficiant de ses solistes employés dans la chapelle de l'Électeur, qu'il dirigea durant plus de 40 ans. Influenceur posthume de nombreux compositeurs, il a été inhumé à Dresde.

      Avec ce nouvel opus de la collection horizons, révision d'une édition de référence, le musicologue André Pirro remonte le temps, à la découverte d'un compositeur majeur de la musique ancienne, dans un ouvrage richement illustré et aux nombreuses annexes pratiques.


  • Origine de la notice:
    • FR-751131015 ;
    • BPI
  • Disponible - 78 SCHU.H 2

    Niveau 3 - Musiques et documents parlés