• Aide

From prayer beads to the mechanical counter

Article

dans Archives de sciences sociales des religions

Auteur(s) : Mohan, Urmila


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2017-02-07
  • Notes
    • Cet article compare l’usage des anciennes et des nouvelles techniques mises en œuvre dans le chant hindou pratiqué par les adeptes de l’Iskcon (Société internationale pour la conscience de Krishna). Iskcon est une organisation mondialisée dont les racines spirituelles se situent au Bengal occidental (Inde). Ses adeptes tentent d’établir le contact avec la divinité Krishna par une récitation quotidienne. Grâce à une analyse des représentations et des pratiques d’adeptes indiens et non-indiens dans différentes situations, les changements technologiques sont mis en rapport avec les changements temporels et sociaux. La dimension haptique de la récitation est associée à la coordination des rythmes mentaux et physiques. L’usage du chapelet de prière est comparé avec celui du compteur, et les affordances matérielles de ces deux objects sont mises en lien avec leurs effets respectifs. Un retour sur les débats internes à l’organisation concernant l’usage des compteurs permettra, pour finir, de révéler les tensions entre temps profane et sacré et les négociations qui accompagnent les dévotions dans le paysage contemporain.
  • Langues
    • Anglais
  • Sujet(s)
  • Droits
    • © Archives de sciences sociales des religions .
    • info:eu-repo/semantics/openAccess
  • Résultat de :