• Aide

Les sciences du psychisme et l’animal

Revue numérique

  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2019-07-05
  • Notes
    • Psychiatres droguant des chiens, psychologues bombardant des chèvres, psychothérapeutes arrachant des bébés singes à leurs mères pour les observer…, dans l’histoire animale les psys semblent suivre une ligne classique : celle d’une vision utilitaire des animaux, exploités et sacrifiés à l’usage du savoir. Comme ailleurs en science, interroger la présence des bêtes dans le champ psy conduirait donc surtout à retracer le fil de leurs souffrances. Ce numéro porte un autre regard sur ce lien entre animaux et psys. Examinant, entre autres, la psychologie zoologique du XIXe siècle, les zoothérapies contemporaines, ou le rôle des chows-chows dans la psychanalyse, ses contributeurs révèlent que les diverses disciplines de l’esprit ne se sont pas seulement construites contre les bêtes, mais également avec elles, dans des rapports d’influence et de collaboration mutuels. Les animaux ont certes servi de cobayes, mais ils ont aussi été des patients, des inspirateurs, et même des partenaires des psys. Dégageant leur participation méconnue à l’évolution des discours et des thérapeutiques psychiques, ce numéro invite ainsi à repenser la fabrique des sciences humaines au prisme de l’animalité. Psychiatrists drugging dogs, psychologists bombing goats with tests, psychotherapists taking baby monkeys away from their mothers to observe them: psychology as a whole seems to support a classically utilitarian view of animals, which are exploited and sacrificed for the requirements of knowledge. As elsewhere in the sciences, the question of animals in the field of psychology therefore leads us to the history of their suffering. This issue looks at the link between animals and psychologists from another angle. Examining, among other things, nineteenth-century zoological psychology, contemporary zootherapy, and the role of chows in psychoanalysis, its contributors show that the various disciplines of the mind have been established not only against, but also with animals, in a relationship of mutual influence and collaboration. Animals have indeed been used for experiments, but they have also been patients, inspirers, and even partners of psychologists.Their little-known contribution to the development of psychical discourses and therapies, as this issue shows, prompts us to rethink the construction of the human sciences in terms of the animal.
  • Langues
    • Français
  • Droits
    • info:eu-repo/semantics/openAccess
  • Résultat de :