• Aide

La gestion des temporalités familiales et domestiques et la carrière des avocats et avocates : différents modèles de conciliation ?

Article

  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2021-06-01
  • Notes
    • Nous avons voulu vérifier dans quelle mesure les temps prescrits pour le travail d’avocat pouvaient être conciliables avec la vie familiale et ses temporalités, surtout en contexte de grand bureau. Nous avons utilisé une typologie développée par Nathalie Lapeyre pour déterminer quel type de situation est observé au Québec et dans quelle mesure cela peut influer sur l’égalité d’accès à la profession d’avocat et de carrière pour les femmes et les hommes. Les entrevues menées auprès de 47 avocats ont permis de constater qu’il existe encore, au sein de la profession, une diversité de modèles de division du travail et des temporalités familiales et domestiques. Le modèle normatif/traditionnel de division familiale du travail permet aux hommes avocats de faire carrière. Le modèle transitionnel ou égalitaire peut permettre à deux conjoints de faire carrière, mais ce sera alors souvent dans un contexte de travail moins exigeant, comme les petits bureaux ou le travail indépendant. Nous avons trouvé quelques cas de modèle renversé des rôles, où la femme avocate fait carrière et assume les longues heures facturables exigées par la profession ; son conjoint a généralement un engagement professionnel (et un salaire) inférieur. Nous avons constaté qu’il existe peu de cas égalitaires, les femmes avocates devant souvent assumer l’essentiel des tâches domestiques. Nous concluons que les milieux de la pratique comme la division temporelle du travail familial doivent évoluer si l’on souhaite assurer l’égalité des femmes dans la profession juridique, car si le soutien du conjoint est important, le soutien de l’organisation l’est tout autant.
  • Sujet(s)
  • Droits
    • info:eu-repo/semantics/openAccess
  • Résultat de :