Recherche simple :

  • Tous les mots : Le cabinet des lettrés
  • Aide

Documents en rayon : 78

Voir tout les documents en rayons

Résumé : Présente des oeuvres de déclamation de Calpurnius Flaccus (Ier ou IIe siècle apr. J.-C.). La déclamation avait pour fonction de préparer les jeunes Romains à l'éloquence, indispensable pour l'exercice des magistratures ou du métier d'avocat. Devenue un genre littéraire à part entière, exercée par des maîtres, elle a donné lieu à des prouesses d'imagination et des effets de virtuosité verbale.

Résumé : La pantomine, le cinéma muet, le cirque : trois spectacles sans paroles et si proches de l'enfance, qui proposent un traité du style et de la composition, car l'impeccable enchaînement de leurs figures est un savant dosage d'audace et de rigueur, de mémoire et d'improvisation.

Résumé : Un musée où les morts se mettent à parler, où les vivants échangent leurs rôles et leurs masques, redisent les anciennes légendes en les interprétant, relancant l'imaginaire en s'inventant des origines. Se croisent alors Georges Dumézil, Pierre Clastres et Marcel Griaule.

Résumé : A Paris, au XIXe siècle, le narrateur et un ami, qui se révèlent être en réalité l'auteur et le peintre Gustave Courbet, visitent une exposition de figures de cire, très à la mode à l'époque. Courbet discute alors avec le forain sur la représentation et la perception de la réalité à travers des personnages artificiels.

Résumé : Héritier et disciple de Montaigne, F. de La Mothe Le Vayer (1588-1672) pose la question dans cet essai de la nature du sens commun, mais également celle de savoir s'il existe des réalités plus substantielles que de multiples et contradictoires "façons de parler".

Résumé : Protégé de Richelieu, précepteur pour un temps de Louis XIV, La Mothe Le Vayer fut une figure majeure des libertins érudits du Grand Siècle. Ce traité met en évidence l'hésitation entre le désir ou l'utopie, la retraite et l'agitation vaine mais nécessaire de la chose publique.

Résumé : En dépit de l'opposition de leurs choix politiques et idéologiques, S. Dali et P. Picasso restèrent en contact tout au long de leur vie. L'ouvrage rassemble l'ensemble des cartes, messages et billets que le premier adressa au second jusqu'en 1970. Il atteste de la fascination que P. Picasso exerça sur S. Dali.