• Aide

X, ou le divin dans la poésie de Victor Hugo à partir de l'exil

Livre

  • Éditeur(s)
  • Date
    • 1999
  • Notes
    • Bibliogr. p. 187-206. Index
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 222 p. : ill., couv. ill. ; 24 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 2-271-05706-X
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Dans une perspective renouvelée, l'ouvrage montre comment le divin, perçu et exprimé comme un mouvement d'énergie expansive, est exercé, accompli en poésie par le poète.

      Introduction

      Exil au fond des choses

      Chapitre premier. L'idylle

      "Sans pompe". La poésie du quelconque

      Circonscription de l'immense

      La violence faite à l'idylle

      Frontières de l'idylle illimitée

      Obliquités dans le divin

      L'idylle enfin présente

      Chapitre II. Moralités

      L'habitant du droit divin. Quatrevingt-treize, Actes et Paroles

      Travail de fond

      Souffle et devoir. Le forçat libre

      Equivoques du forçat. Son travail, son chef-d'oeuvre

      Résistance

      Chapitre III. Sous l'oppression. Les délais du divin

      Acteur à côté : parler

      Acteur à côté : Etre là

      Acteur à côté : rêver en attendant

      Election du bon rêve

      Chapitre IV. Formes et force. Tenir dans le divin

      L'abîme vu dans son singe

      Dieu vu dans son crétin

      Prises de force. Le poing de Pyrrhon

      Sto

      Stature. La forme des mages

      Effusions

      Chapitre V. Amnistie.La République et le divin

      Invisibilité du vieux poète

      Amnistie, nom de l'oubli

      Critique du pardon par l'oubli. L'épopée métaphysique

      Critique de la grâce par l'amnistie. " L'oubli seul pardonne. "

      Force des choses. La fin du passé

      Scandale de la " bonté "

      Chapitre VI. X est X

      Révélation de la croix

      Nombre du char

      Nombre du monde

      Aux quatre vents. Dispersion triomphante

      Aldébaran. L'astre quadruple

      Respect à l'Inconnaissable

      Conclusion. Règne de l'air et du rayon

      Sortie des rois

      Flamber. Bonté de l'été

      Radieux et radiés

      Effort indéfini

      Ce livre n'est pas une étude de la religion de Victor Hugo, ni un " Victor Hugo devant Dieu". Il n'a pas pour objet d'utiliser la poésie pour en tirer des renseignements sur la religion, la foi, le Dieu de l'auteur. Il part de la poésie pour arriver à la poésie. Il montre comment le divin, perçu et exprimé comme un mouvement d'énergie expansive, est exercé, accompli en poésie par le poète.

      Hugo nomme X l'Inconnu du problème du monde. Inconnu inconnaissable : "X reste X". Pas de nom, pas de forme. Mais une force diffusive, dont le signe même de l'inconnu trace et fait voir le schéma : un rayonnement, qui est celui de Dieu et celui du poète.

      Cette poésie a un lieu : l'exil lui ouvre un " fond des choses ", où s'originent la nature et le droit, lieu quelconque et divin à force d'être au fond. Et c'est une action. Résistante au tyran, elle vit les délais du divin. Résistante à la " pression " de Tout, qui est Trop, elle tient dans et contre le divin, invente la prise de force. Et c'est un triomphe ! Elle ne trouve pas un objet, un dieu, mais une réversibilité du divin. Elle imite son effusion, prend forme sur X, quadruple lancer de bras ou de rayons : elle renvoie le divin au divin.


  • Origine de la notice:
    • BN
  • Disponible - 840"18" HUGO 5 RE

    Niveau 3 - Langues et littératures