• Aide

Mères et folles sur la place de Mai : Argentine 1977-2000

Livre

  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2000
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 176 p. : couv. ill. en coul. ; 22 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Lieu
  • ISBN
    • 2-220-04821-7
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Mères et « folles » sur la place de Mai

      Au long des années soixante-dix, un certain nombre de pays sud-américains ont fait l'expérience douloureuse de la dictature militaire. En 1976, trois ans après la prise de pouvoir de Pinochet au Chili, une junte d'officiers menée par le général Videla installe en Argentine un régime répressif particulièrement féroce. S'attaquant à tous ceux qu'elle nomme des « subversifs » - militants syndicaux, membres d'associations diverses, catholiques jugés progressistes, intellectuels -, la junte militaire institue la disparition systématique des personnes pour raison d'État.

      Dès 1977, le mouvement des Mères de la place de Mai à Buenos Aires affronte seul les militaires en face-à-face. La plupart de ces mères ont perdu un enfant, parfois plusieurs (30 000 personnes disparaissent ces années-là en Argentine), et devant le deuil impossible elles s'organisent, défilent, ameutent la presse internationale, hurlent à la vie... Vingt-trois ans plus tard, leur vigilance est intacte. Au moment où plusieurs pays d'Amérique latine tentent de faire la lumière sur ce passé terrible et tout proche, Éric Sarner retrace ici d'une manière vivante le combat acharné de celles que le pouvoir militaire, pour minimiser, appelait « les folles »... Des « folles » de justice.


  • Origine de la notice:
    • BN
  • Disponible - 328(83) SAR

    Niveau 2 - Politique