• Aide

Histoire d'un bégaiement

Livre

Résumé

Traité fréquemment par les orthophonistes, le bégaiement est considéré comme un symptôme du mal-être. L'auteur, elle-même bègue, expose son vécu et propose d'aborder cet handicap côté patient et côté thérapeute afin d'aider les patients efficacement.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2001
  • Notes
    • Bibliogr. p. 107-108
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • VIII-108 p. : couv. ill. en coul. ; 21 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 2-294-00464-7
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • L'analyse du bégaiement que nous fait entendre Josyane Rey-Lacoste dans cet ouvrage, est au cœur de ses interrogations personnelles.

      Cette mise en perspective d'une démarche singulière avec ses avancées ponctuées de doutes, de mises en questions, mais aussi d'espoirs, témoignent du destin fragile de la parole qui ose «le dévoilement», de la parole qui cherche des voies de reconnaissance, de sublimation, de la parole qui se fraye un chemin vers une plus grande vérité.

      Ce récit introspectif rejoint «les autres» : non seulement ceux qui traversent cette souffrance du bégaiement, mais également ceux qui envisagent la parole dans son dysfonctionnement et au-delà de celui-ci, dans sa dimension profondément humaine.

      Parcourir cette «Histoire d'un bégaiement», c'est entendre l'histoire d'une parole donnée qui invite au partage.

      Cet auteur est également à l'initiative d'un ouvrage collectif sur le bégaiement : «Le bégaiement, une approche plurielle», dans cette même collection.


  • Tables des matières
      • Histoire d'un bégaiement

      • Josyane Rey-Lacoste

      • PréfaceV
      • IntroductionI
      • I. Parler pour mieux s'entendre5
      • Conquérir un espace à soi ; habiter cet espace5
      • Un espace traversé par des images8
      • Le «regard-miroir» du silence dans la parole10
      • Quand les images nous invitent à la reconnaissance13
      • Le lien : ce tissu vivant17
      • Une certaine «problématique du lien»18
      • Lien et dépendance20
      • 2. Parler pour que s'humanise notre regard23
      • Le droit à la différence24
      • Comment espérer changer ce regard posé sur la différence ?25
      • Sommes-nous capables d'entendre et de recevoir la souffrance ?28
      • La volonté, l'effort du «bien parlé»28
      • La dimension de la souffrance : une interrogation universelle29
      • La souffrance et le rapport à «l'image-média»32
      • Le droit de savoir. Le droit de dire. Avec courage33
      • Le bégaiement : une certaine forme de violence36
      • 3. Quand la difficulté de dire rejoint la difficulté d'être39
      • Les limites de ce «dire»39
      • Comment «je» perçois cette réalité du bégaiement ?39
      • Parole et regard : un face-à-face en miroir41
      • Parler, c'est se risquer44
      • Quelles résonances singulières se distinguent dans cette prise de parole risquée ?46
      • Quelles réflexions m'inspire «la parole qui se risque» dans le contexte familial ?56
      • 4. Quel peut être l'enjeu thérapeutique de cette reconnaissance singulière ?71
      • Quel enjeu thérapeutique ?72
      • Consulte-t-on parce qu'on décèle de la souffrance ou bien par souci de conformité ?75
      • Une interrogation face à l'enfant75
      • Une interrogation face à l'adulte77
      • Champ thérapeutique ? Voie orthophonique ?79
      • Concertons-nous autour de la dimension de la formation80
      • Autres abords83
      • Que veut dire respecter le sujet et son symptôme ?86
      • Quelles sont les éléments de cette mise en question concernant le bégaiement ?88
      • Au delà de la rééducation89
      • Allons-nous vers un statut de «bègue» ?91
      • Une question de définition91
      • L'enfant, l'adolescent face à ce statut de «bègue»97
      • Peut-on parler de guérison du bégaiement ?99
      • Conclusion103
      • Bibliographie107

  • Origine de la notice:
    • FR-751131015 ;
    • BNF
  • Disponible - 376.55 REY

    Niveau 2 - Education