• Aide

La barque ailée de Jean-Marie Le Bris, l'ardent rêveur

Livre

Résumé

J.-M. Le Bris (1817-1872), jeune marin, fait le tour du monde et rêve de voler comme un albatros. En 1856, 34 ans avant l'envol de Clément Ader, il quitte le sol et survole une plage près de Douarnenez à bord de sa "barque ailée", un engin de toile et de bois. L'épopée, replacée dans le contexte industriel et social de la fin du XIXe siècle, d'un précurseur de l'aviation.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2002
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 120 p. : ill. ; 22 x 18 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Lieu
  • ISBN
    • 2-908294-18-4
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • «Il ne parlait rien moins que de changer la face du monde.» «Il voulait l'aviation avant que le mot fut inventé.»

      Gabriel de La Landelle

      Un jeune marin fait le tour du monde et rêve en regardant les albatros.

      Il néglige le battement des ailes et comprend que les grands oiseaux se font porter par l'air. Ses intuitions rejoignent ses rêves. Pendant l'année 1856, il dessine et construit un engin de toile et de bois qui ressemble à un oiseau et qu'il appelle sa "barque ailée".

      Il se nomme Jean-Marie Le Bris.

      En décembre 1856, il deviendra le premier homme au monde à quitter le sol comme un oiseau, à regarder d'en haut la terre puis à redescendre vers la plage de Tréfeuntec en dirigeant l'Albatros, sa "barque ailée".


  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 629.7(091) AUR

    Niveau 3 - Techniques