• Aide
  • Eurêkoi Eurêkoi

Résumé

L'auteur raconte la grande steppe de Mongolie et ses nomades, les traditions ancestrales qui peu à peu disparaissent au profit de la modernité, les rites chamaniques, la yourte et le cheval, ami inséparable dans ces étendues sans fin...


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • cop. 2003
  • Notes
    • Glossaire
  • Langues
    • Français
    • , traduit de : Allemand
  • Description matérielle
    • 142 p. : couv. ill. en coul. ; 21 cm
  • Collections
  • Titre(s) en relation
  • Genre
  • ISBN
    • 2-84636-041-3
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Traduit de l'allemand par Dominique Petit et Françoise Toraille

      «Elle avait enfin pu montrer de qui elle était la fille, et qui et quoi la soutenait - comme l'esprit vivant de la justice, elle était apparue sur la monture d'Ergek, ce cheval blanc aux oreilles de loup et à la robe couleur de nuages d'orage, elle avait fait irruption dans le repaire étranger et avait étouffé dans l'oeuf la nouvelle malfaisante. Si ce n'était pas un fameux butin!»

      Auteur d'une douzaine de livres, Galsan Tschinag s'est définitivement imposé comme le chantre des steppes de Mongolie. Ces immensités du bout du monde s'éclairent aujourd'hui d'un regard nouveau: celui d'une femme. À travers le personnage de Dojnaa, fille d'un lutteur de légende, il s'agit ici autant de dépeindre la condition féminine dans une société traditionnelle que de faire le portrait d'un être résolu à en découdre avec l'existence: supporter les médisances suite au départ de son mari, élever seule ses enfants, repousser une tentative de viol ou traquer un loup.

      Un roman conçu par Galsan Tschinag comme un hommage «à la femme nomade, qui porte sur ses épaules le destin d'un monde en train de disparaître.»


  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Disponible - 830"19" TSCH 4 DO

    Niveau 3 - Langues et littératures