• Aide

Les étapes de la découverte des rapports entre la terre et la vie : une introduction à la paléontologie

Livre

Résumé

La paléontologie demeure largement méconnue dans sa démarche et dans ses méthodes. Cet ouvrage a pour objectif de la présenter et d'analyser les différentes thématiques qui ont progressivement enrichi la structure de cette discipline. L'étude de la forme, la structure et la composition des fossiles marquent la progression analytique et sous-tendent la trame de ce livre.


  • Autre(s) auteur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2004
  • Notes
    • Index. Bibliogr.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • XX-257 p. : ill. ; 25 x 17 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 2-84703-023-9
  • Indice
    • 56 Paléontologie générale, phylogénie
  • Quatrième de couverture
    • LES ÉTAPES DE LA DÉCOUVERTE DES RAPPORTS ENTRAE LA TERRE ET LA VIE

      Une introduction à la paléontologie

      Jean-Pierre CUIF
      Yannicke DAUPHIN

      Points de rencontre entre les mondes biologiques et géologiques, les fossiles ont été impliqués dans les grandes controverses qui, au cours des deux derniers siècles, ont radicalement transformé les conceptions traditionnelles relatives à ces deux domaines.
      Actuellement encore, dans les débats largement médiatisés concernant l'évolution des environnements terrestres, les informations dont sont porteurs les fossiles constituent un secteur important pour la reconstitution des conditions générales du globe au cours de périodes plus ou moins anciennes.
      Durant ces deux siècles de recherche ayant pour objets les fossiles, des spécialisations très fortes se sont instaurées selon les thématiques abordées et les échelles d'analyse prises en compte. Formes, structures, compositions chimiques et isotopiques constituent autant de propriétés séparément étudiées en rapport avec la différenciation qu'a connue la paléontologie, une progression analytique qui est exposée dans les quatre parties constituant ce volume.
      Aussi l'objectif essentiel de l'ouvrage est-il de montrer comment le processus de biominéralisation établit la relation entre ces propriétés, chacune exprimant à sa fa¸on les spécificités biologiques de l'organisme producteur dans une interaction permanente avec le milieu de vie. De la forme des fossiles à la composition isotopique des biominéraux qui les constituent, le contrôle biologique s'exerce à tous les niveaux, déterminant la diversité des réponses aux variations des paramètres environnementaux, depuis leur enregistrement instantané jusqu'à leur évolution sur le très long terme.
      Les résultats obtenus révèlent l'importance du renouvellement apporté à la lecture des archives fossiles, et le retentissement de cette analyse sur notre représentation de rapports entre la Terre et la Vie au cours du temps.

      À propos des auteurs

      Après une Thèse préparée au Museum National d'Histoire Naturelle de Paris, sous la direction de J. Alloiteau puis J.-P. Chevalier (Microstructure et classification des Scléractiniaires triasiques), J.-P. Cuif s'est attaché à constituer un système d'analyse structurale des biominéraux calcaires coordonné à la caractérisation biochimique des phases organiques qui dirigent leur croissance.

      Sous la direction de J. Sornay (M.N.H.N. Paris), Y. Dauphin a soutenu une Thèse concernant la microstructure et la minéralogie des Céphalopodes, puis a développé une recherche visant à préciser les transformations microstructurales et chimiques affectant les biominéraux calcaires et phosphatés au cours de leur fossilisation.

  • Tables des matières
    • LES ÉTAPES DE LA DÉCOUVERTE DES RAPPORTS ENTRE LA TERRE ET LA VIE
      Jean-Pierre CUIF
      Yannicke DAUPHIN Maître
      Éditions Scientifiques GB
      • Sommairev
      • Avant-proposxiii
      • Orientation et structurexv
      • Apremière partie
      • Fossiles et Paléogéographies
      • La recherche d'une histoire de la Terre et la découverte des « Mondes révolus »
      • Introduction1
      • A1 - Les multiples difficultés de la lecture des archives biologiques dans les formations sédimentaires
      • Leur interprétation et leur mise en ordre chronologique7
      • A1.1 Les recherches initiales : les débuts d'une cartographie bio-sédimentaire 8
      • A1.2 L'insuffisance du « principe de superposition » pour le développement d'une cartographie régionale : nécessité de l'élaboration d'une méthode de corrélation des affleurements distants 16
      • A2 - Méthode d'identification des organismesCaractères morphologiques généraux des structures fossilisables les plus fréquentes19
      • A2.1 La mise en place des règles de base pour l'identification
      • A2.2 Le formalisme taxonomique
      • A2.3 L'identification des documents fossiles
      • A2.4 La pratique : de la reconnaissance à l'identification des fossiles
      • A2.5 Caractères morphologiques des principales structures fossilisables
      • A2.6 La première tentative de subdivision taxonomique du temps
      • LES ÉTAPES DE LA DÉCOUVERTE DES RAPPORTS ENTRE LA TERRE ET LA VIE
      • A3 - Le concept de Faciès
      • La mise en évidence du caractère non-récurrent des faunes fossiles21
      • A3.1 Organismes et Milieux : bases géologiques de l'établissement des faciès
      • A3.2 Domaine océanique
      • A3.3 Organismes et faciès sur la plate-forme continentale
      • A3.4 L'importance méthodologique du concept de faciès : mise en évidence de la non-récurrence des faunes fossiles 23
      • A4 - L'élaboration de la méthode biologique de corrélation des formations sédimentairesLa recherche d'un système de zonation universel et son évolution25
      • A4.1 D'Orbigny : la première méthode biologique de corrélation des formations sédimentaires 26
      • A4.2 Oppel : la zonation par séquences d'espèces contiguës et sa conséquence majeure : l'accès à la continuité temporelle des transformations paléogéographiques. Le concept de diachronisme des faciès
      • A4.3 Aspects de quelques groupes biologiques très utilisés en tant que fossiles de zones
      • A4.4 L'évolution de la méthode biologique de corrélation 32
      • A4.5 La création d'un système de zonation « multi-méthodes » 35
      • A5 - La phase terminale de la reconstitution paléogéographiqueLe retour des fossiles porteurs d'informations environnementales : la cohérence bio-sédimentaire comme test de validité des corrélations39
      • A5.1 La recherche d'indicateurs biologiques des paramètres paléogéographiques : les limites d'un strict actualisme 40
      • A5.2 Recherches d'indicateurs environnementaux à propriétés permanentes
      • A5.3 Cohérence paléogéographique à l'échelle régionale : la place des affleurements de l'Éocène de Limay dans l'évolution post-Crétacé de la partie nord du Bassin parisien 42
      • A5.4 Fossiles et paléogéographie à l'échelle globale 44
      • Conclusion de la première partieVers une conception non-actualiste des environnements sédimentaires anciens49
      • Bdeuxième partie
      • Propriétés microstructurales et chimiques des fossiles
      • L'accès à de nouvelles catégories d'informations et la diversité de leurs implications paléontologiques
      • Introduction53
      • B1 - Notion de microstructureMaîtrise des formes et de l'arrangement tridimensionnel des unités de croissance57
      • B1.1 Approches morphologiques et microstructurales de la croissance chez les organismes à biominéralisation calcaire 62
      • B1.2 Maîtrise de la cristallisation des phases calcaires : gradation dans le contrôle de l'orientation globale des unités microstructurales 70
      • B1.3 La notion de microstructure dans les os et les dents des Vertébrés 73
      • B1.4 Les minéralisations calcaires des Vertébrés 77
      • B2 - Propriété physico-chimiques des biominérauxIndices moléculaires et isotopiques du contrôle biologique exercé au cours de leur formation81
      • B2.1 La mise en évidence de la spécificité taxonomique des concentrations d'éléments chimiques associés aux calcaires biogéniques 84
      • B2.2 Biominéraux et fractionnements isotopiques : l'origine du concept d'effet vital88
      • B2.3 Éléments chimiques et isotopes dans les phosphates biogéniques 94
      • B3 - Microstructures et modalités de la fossilisationLes différentes formes d'altération diagénétique des propriétés structurales et chimiques97
      • B3.1 Conditions de pH, dissolution et migrations diagénétiques dans des mélanges biogéniques calco-siliceux
      • B3.2 Diversité des résultats des processus de silicification
      • LES ÉTAPES DE LA DÉCOUVERTE DES RAPPORTS ENTRE LA TERRE ET LA VIE
      • B3.2 Exemples de transformations structurales et chimiques au cours de la fossilisation des biominéraux calcaires
      • B3.3 La fossilisation des structures phosphatées biogéniques
      • B4 - Familles de « Grands Foraminifères »Exemples de cadres taxonomiques fondés sur l'innovation micro structurale97
      • B4.1 Grands Foraminifères actuels
      • B4.2 Groupes de grands Foraminifères entièrement fossiles
      • B4.3 Conclusion
      • B5 - Caractérisation microstructurale des organismes constructeurs fossilesLes constructeurs, témoins des variations des conditions environnementales au cours du Pharénozoïque99
      • B5.1 Caractéristiques microstructurales de trois Démosponges calcifiantes actuelles 101
      • B5.2 Diversité des Démosponges calcifiantes au Trias 103
      • B5.3 Propriétés générales des faunes constructrices du Trias : premiers indices de l'influence des conditions géochimiques globales 106
      • B5.4 La diversité des constructeurs au Paléozoïque - Interprétations biologiques et environnementales fondées sur les modalités de leur biominéralisation 109
      • B5.5 Changements faunistiques parmi les constructeurs du Paléozoïque terminal : les indices d'une continuité entre les faunes paléozoïques et triasiques 114
      • B5.6 L'évolution des constructions biogènes au cours du Mésozoïque : les causes de leurs transformations et les témoins microstructuraux des changements d'ordre diagénétique 118
      • B5-7 La répartition des constructeurs au cours du Phanérozoïque : une interférence entre phénomènes évolutifs et l'influence des variations de l'environnement global sur les processus de biominéralisation et de diagenèse 122
      • Conclusion de la deuxième partieApports de l'analyse microstructurale et questions suscitées par les propriétés des biominéraux125
      • Ctroisième partie
      • L'intégration des fossiles dans la « révolution darwinienne »
      • L'utilisation des fossiles dans l'analyse du phénomène évolutif à diverses échelles131
      • C1 - L'apport des documents fossiles aux questions de classification et de PhylogénieL'interprétation des données paléontologiques dans le cadre de la théorie de l'évolution135
      • C1.1 Les premières analyses visant à établir la filiation entre espèces fossiles
      • C1.2 La « nouvelle synthèse » et le retour d'une action des facteurs environnementaux
      • C1.3 Spéciation et milieux à partir des archives paléontologiques : diversité des interprétations
      • C1.4 L'inadéquation du « gradualisme phylétique » pour l'interprétation des archives fossiles : l'alternative de « l'équilibre ponctué »
      • C1.5 Classification et Phylogénie : les difficultés d'une représentation évolutionniste du monde vivant dans les cadres taxonomiques traditionnels 138
      • C1.6 L'insertion du phénomène évolutif dans le cadre taxonomique linnéen : exemple des Vertébrés
      • C1.7 Hennig et l'insertion formelle du Temps dans la classification 140
      • C1.8 Conclusion : « But why be a paleontologist if we are condemned to verify inperfectly what students of living organisms can propose directly ? » (Gould & Eldredge, 1977) 141
      • C2 - La différenciation des Céphalopodes au cours du PhanérozoïqueLes réponses structurelles au problème du positionnement
      • C3 - La structure de l'Embranchement des Échinodermes depuis le Paléozoïque ancienÉvolution et diversité faunistique sur le long terme
      • LES ÉTAPES DE LA DÉCOUVERTE DES RAPPORTS ENTRE LA TERRE ET LA VIE
      • C4 - Les RudistesUn exemple d'innovations morphologiques et microstructurales chez les Lamellibranches
      • C5 - Chronologie et Témoins actuels des phases majeures de l'évolution des Végétaux continentaux
      • Conclusion de la troisième partieL'apport de la documentation fossile à la représentation évolutionniste du monde vivant145
      • Dquatrième partie
      • Biominéralisation : contrôle biochimique de la formation et de la croissance des biominéraux
      • L'origine de leur diversité et de leurs rapports spécifiques avec les paramètres environnementaux159
      • D1 - Ultrastructure et BiominéralisationModalités du contrôle biochimique dirigeant la formation des biominéraux165
      • D1.1 Présence d'une phase organique associée aux biominéraux 166
      • D1.2 L'organisation ultrastructurale des biominéraux : restitution des modalités de leur croissance par la répartition des phases organiques internes 168
      • D1.3 Caractérisations biochimiques des phases organiques impliquées dans les processus de biominéralisation 178
      • D1.4 Modèles de biominéralisation 182
      • D1.5 Autres exemples de rapports entre phases organiques et Biominéralisation : carapace des arthropodes, coquilles des ?ufs, spicules des Spongiaires 185
      • D1.6 Conclusion : Renouvellements fondamentaux et pratiques apportés par l'évidence du contrôle biochimique sur la formation des biominéraux 189
      • D2 - Interactions organo-minérales : la relation entre la Terre et la Vie à l'échelle moléculaire
      • D2.1 Applications actualistes basées sur la dualité de composition des biominéraux : ajustement des échelles de mesure géochimique en rapport avec les modalités de biominéralisation 196
      • D2.2 La diagenèse précoce des biominéraux en rapport avec leur composition organo-minérale. Importance de la phase aqueuse intrastructurale 205
      • D2.3 Préservation des structures organiques dans des fossiles à l'échelle du Phanérozoïque 208
      • D2.4 La prise en compte des caractéristiques ultrastructurales dans l'évaluation de l'état diagénétique des fossiles 215
      • D3 - La relation organo-minérale au cours du Précambrien et l'émergence de la biominéralisation des Eucaryotes« Biologically induced » and « Matrix meditated biominerals » (Lowenstam, 1981)221
      • D3.1 Le non-actualisme global : l'hypothèse Oparin 222
      • D3.2 Les éléments d'une « théorie chimique de la génération spontanée » (S.W. Fox, 1968) 227
      • D3.3 Signaux isotopiques, moléculaires et indices morphologiques témoins d'un développement des processus biologiques 228
      • D3.4 Les nouveaux milieux produits par les organismes procaryotiques 233
      • D3.5 Bactéries, Biofilms et Mattes microbiennes : milieux et substrats pour une minéralisation biologiquement induite 238
      • D3.6 L'origine des organismes eucaryotes, leurs traces fossiles et le développement du phénomène « biominéralisation » 243
      • D3.7 Les caractéristiques de la biominéralisation chez les Eucaryotes : innovations au niveau structurel mais permanence des processus organo-minéraux 248
      • Conclusion générale253
      • Index
      • Sélection bibliographique

  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 56 CUI

    Niveau 2 - Sciences