• Aide

Essais sur la rhétorique, le langage, le style

Livre

Résumé

Publiés entre 1828 et 1851, ces textes exposent une théorie cohérente, complète et unifiée de la rhétorique : l'oeuvre littéraire dépasse le domaine de la représentation de l'idée pour entrer dans celui de la présentation. De l'influence de la langue (grec, hébreu, latin, etc.) sur ceux qui l'utilisent à l'exposé de l'apport d'un écrivain, d'une nation, d'un genre à l'histoire de l'humanité.


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2004
  • Langues
    • Français
    • , traduit de : Anglais
  • Description matérielle
    • 230 p. : couv. ill. ; 22 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Genre
  • ISBN
    • 2-7143-0839-2
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Derrière leur foisonnement, ces essais publiés entre 1828 et 1851 contiennent une théorie cohérente, complète et unifiée de la rhétorique selon De Quincey, une véritable théorie de la persuasion par laquelle l'oeuvre de littérature dépasse le domaine classique de la représentation de l'idée pour entrer dans celui de la présentation de l'idée.

      De l'influence de la langue sur ceux qui l'utilisent - dont De Quincey propose des démonstrations éclatantes (grec, hébreux, latin, grandes langues européennes) - à l'exposé de ce qui constitue l'apport particulier de tel écrivain, telle nation, tel genre à l'histoire de l'humanité, De Quincey nous étonne par la tonicité de ses démonstrations.

      Une des preuves les plus réjouissantes de l'«inactualité» de ces essais est l'analyse implacable du monde de l'édition et de la lecture :

      «La multiplication même des livres confirme toujours plus l'échec de l'objet. Le nombre des lecteurs a augmenté, les moyens de publication sont plus nombreux ; mais tout en augmentant dans une proportion plus grande encore, considérés séparément, les livres ne reçoivent plus qu'un quotient individuel de publicité de plus en plus restreint.

      Le caractère inégalitaire de la publication fait qu'un très grand nombre de livres ne rencontrent jamais le moindre lecteur. Les livres ne sont dans leur majorité jamais ouverts ; cinq cents exemplaires peuvent être imprimés [...] cinq peut-être seront parcourus sans attention particulière. Les journaux populaires, qui publient une grande quantité d'articles et d'essais mêlés, et les placent dans un nombre de main tout aussi nombreux, doivent [...] duper le public en faisant croire qu'ici du moins tous les articles seront lus. Il n'en est rien. Un ou deux le seront, parce qu'ils sollicitent un intérêt particulier pour leurs sujets. Un seul est lu occasionnellement pour l'habileté avec laquelle il traite d'un sujet.

      Non, non ; chaque année porte en terre sa propre littérature. Depuis Waterloo, ce sont quelque cinquante mille livres et pamphlets qui se sont ajoutés aux rayons de notre littérature nationale, sans tenir compte des importations étrangères. De ces cinquante mille volumes, deux cents survivront peut-être ; et vingt peut-être dans les deux siècles qui suivront ; cinq ou six mille ont peut-être été lus avec indifférence ; le reste n'a pas même été ouvert.»


  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Disponible - 820"18" DEQU 2

    Niveau 3 - Langues et littératures