• Aide

Nos enfants cobayes de la psychiatrie ? : enquête sur la médicalisation des problèmes de l'enfance

Livre

Résumé

De plus en plus de comportements infantiles sont considérés comme relevant de troubles mentaux et l'utilisation de psychotropes sur les enfants normaux est en augmentation régulière. A partir de ce constat, P. Vican mène une enquête au sein de la pédopsychiatrie et démontre que dans une société qui médicalise les défaillances psychologiques des adultes, les enfants ne sont pas épargnés.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • DL 2006
  • Notes
    • Notice réd. d'après la couv.
    • Bibliogr. et webliogr. p. 189-191. Glossaire
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (191 p.) : couv. ill. en coul. ; 23 cm
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 2-35035-042-8
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Nos enfants, cobayes de la psychiatrie ?

      Nos enfants sont-ils des malades mentaux ? De plus en plus de comportements infantiles sont considérés comme relevant de troubles mentaux, et l'utilisation de psychotropes sur les enfants normaux est en augmentation régulière. Est-ce normal ?

      Pourquoi les difficultés d'apprentissage, de lecture et d'étude, qui ont toujours existé, sont-ils désormais classées dans la rubrique des maladies mentales ?

      Les médicaments en cause sont-ils efficaces ? Quels sont les véritables effets secondaires et pourquoi les cachent-on aux parents ? A-t-on le droit d'enfermer les enfants dans une camisole chimique sous prétexte qu'ils manifestent des comportements qui ne nuisent en rien à la société, à l'école, à leur famille ni à eux-mêmes ?

      Quelques-unes des questions auxquelles Pierre Vican tente d'apporter une réponse dans ce livre accusateur. Car cette véritable enquête au coeur de la pédopsychiatrie démontre que, dans une société qui médicalise les moindres défaillances psychologiques des adultes, les enfants sont très loin d'être épargnés. Et l'évolution de la médicalisation psychiatrique de la jeune génération est inquiétante.

      Pierre Vican est journaliste et écrivain, spécialisé dans les sujets médicaux, de santé, et de bien-être. Il a déjà publié de nombreux ouvrages sur ces thèmes et participé à l'élaboration d'encyclopédies pratiques sur la santé.

  • Tables des matières
    • Nos enfants cobayes de la psychiatrie ?
      Pierre Vican
      Anagramme
      • 1 - L'« hyperactivité », qu'est-ce que c'est ?7
      • 2 - Diagnostic et traitement de l'« hyperactivité »13
      • 3 - Petite histoire des amphétamines23
      • 4 - Dois-je mettre mon enfant sous Ritaline ? Les effets du méthylphénidate31
      • 5 - Des enfants morts sous Ritaline55
      • 6 - Nouveaux antidépresseurs destinés aux enfants : violence, dépressions, automutilations, suicides65
      • 7 - Drogues psychiatriques - Destroy et No Future91
      • 8 - Le DSM américain - Un instrument de normalisation99
      • 9 - La psychiatrie est-elle une science ? Les fondements théoriques des troubles mentaux113
      • 10 - Les origines des troubles psychiques infantiles négligées par la pédopsychiatrie133
      • 11 - Quels remèdes naturels pour éviter les drogues psychiatriques ?155
      • Glossaire185
      • Livres, associations et adresses utiles189
      • Avertissement
      • Aucun traitement à base de Ritaline ou d'autres drogues médicamenteuses (antidépresseur, hypnotique, sédatif, etc.) ne devrait être interrompu sans obtenir au préalable un avis médical. Arrêter brutalement un tel traitement risque d'entraîner des symptômes de sevrage pénibles, parfois sérieux, tels que l'étourdissement, l'insomnie, l'anxiété, la dépression. Les drogues médicamenteuses entraînent généralement des phénomènes de dépendance dont il est souvent difficile de se débarrasser. Si votre enfant suit une cure à base de telles substances et que vous souhaitez adopter des médications plus douces, il est recommandé d'en parler à votre médecin avant de changer de thérapeutique. Lorsque vous envisagez d'interrompre le traitement de votre enfant, réduisez graduellement les doses sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

  • Origine de la notice:
    • FR-751131015 ;
    • Electre
  • Disponible - 616.82 VIC

    Niveau 3 - Médecine