• Aide

Le temps de la fin

Livre

Résumé

Le bombardement d'Hiroshima a infléchi de manière décisive la pensée de cet ancien élève d'Heidegger : il se met alors à réfléchir sur l'enjeu planétaire de toute politique. Ce texte, écrit en 1960, souligne ce qu'implique pour les citoyens du monde le fait de vivre dans une époque où la fin du monde peut être provoquée chaque jour.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2007
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 118 p. ; 17 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Genre
  • ISBN
    • 2-85197-678-8
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Le temps de la fin

      Philosophe particulièrement original, Günther Anders rejette l'esprit de système pour être « philosophe de circonstance ». Les guerres mondiales, la Shoah, la menace nucléaire, le pouvoir des médias témoignent du déséquilibre entre la capacité d'inventer qui caractérise l'homme et son incapacité à seulement se représenter les conséquences de ses productions. Les bombardements d'Hiroshima et de Nagasaki infléchiront sa pensée de manière décisive. Sa réflexion portera désormais sur l'enjeu planétaire de toute politique. La « catastrophe » est l'horizon indépassable de notre histoire. Propos d'une grande actualité, si l'on songe à la volonté réitérée d'un certain nombre de nouveaux pays de se doter de l'arme atomique.

      Le Temps de la fin, qui date de 1960, souligne ce qu'implique pour les citoyens du monde, le fait d'être « définitivement dans le temps de la fin ».

      « " Dans le temps de la fin " signifie : dans cette époque où nous pouvons chaque jour provoquer la fin du monde. - " Définitivement " signifie que le temps qui nous reste est pour toujours le temps de la fin : il ne peut plus être relayé par un autre temps mais seulement par la fin. »
      G. A.


  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 830"19" ANDE 2

    Niveau 3 - Langues et littératures