• Aide

Madagascar revisitée : en voyage avec Françoise Raison-Jourde

Livre

Résumé

Volume d'hommage au travail d'historienne de F. Raison-Jourde, professeur honoraire de l'Université Paris-Diderot. Etudes d'histoire et d'anthropologie historique sur Madagascar, s'attachant en particulier à l'étude des contextes dans lesquels interviennent les médiateurs du religieux (missionnaires, devins-guérisseurs...), aux sources de légitimité des pouvoirs et aux questions de genre.


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2009
  • Notes
    • Bibliogr.
    • Textes en français et en anglais
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 623 p.- pl. ; 24 x 16 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Lieu
  • ISBN
    • 978-2-8111-0174-9
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • Ce recueil, dédié à Françoise Raison-Jourde, professeure honoraire de l'Université de Paris-Diderot (Paris 7), s'autorise quelques incursions en Europe et sur le continent africain, mais est essentiellement consacré à Madagascar, son terrain de recherche.

      Sur une période courant du XVIIe au XXIe siècle, l'ouvrage propose un voyage à travers la Grande île, du Nord tsimihety à l'Androy, du littoral betsimisaraka au pays sakalava à l'Ouest, ainsi qu'entre Madagascar et andafy (« l'au-delà des mers »). Des Malgaches migrent d'une région à l'autre, de la campagne vers la ville et, depuis la colonisation, une minorité effectue des séjours en France ou y vit. Des Européens qui se livrent à la traite fréquentent les côtes malgaches ; des voyageurs, des missionnaires, des militaires et des coopérants, quant à eux, restent plus ou moins longtemps dans l'île. Intermédiaires et interlocuteurs malgaches, indispensables pour la compréhension de leurs sociétés, accompagnent ces Vazaha avec lesquels ils nouent des relations complexes.

      La connaissance de la Grande île s'enrichit ici de l'exploitation de documents conservés dans différents pays : à Madagascar et en France, mais aussi en Grande-Bretagne, aux Pays-Bas, en Norvège et même en Afrique du Sud ; elle bénéficie par ailleurs du retour de certains chercheurs sur leur terrain. Le recours à des sources jusqu'alors inutilisées, la relecture d'autres relativement connues et l'attachement des auteurs (historiens, anthropologues et sociologues) à l'interdisciplinarité contribuent au renouvellement de sujets classiques, comme l'impact de la traite et la « découverte » de l'île par des voyageurs. Les thèmes de la diffusion du christianisme et du statut des devins-guérisseurs sont également revisités. Des chercheurs reviennent sur les questions de l'autochtonie et des sources de l'autorité.

      Enfin, cet ouvrage offre des perspectives sur des chantiers récemment ouverts ou, pour certains, encore peu travaillés. Il en est ainsi des travaux autour des nouvelles Églises et de la communauté malgache en France. Sans faire l'objet d'un texte spécifique, la Coopération française dans la Grande île occupe une place fondamentale dans les deux articles sur la trajectoire de Françoise Raison-Jourde, ancienne coopérante à Madagascar qui, avec d'autres collègues, vient de lancer, dans le cadre du Laboratoire Sociétés en développement études transdisciplinaires (SEDET), une enquête sur les coopérants en Afrique.


  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 969.1 MAD

    Niveau 2 - Histoire