• Aide

La régulation de la fécondité en Afrique : transformations et différenciations au tournant du XXIe siècle

Livre

Résumé

Le point sur l'évolution des pratiques de régulation de la fécondité en Afrique subsaharienne et au Maghreb. Cette présentation permet de mieux appréhender les enjeux actuels de la croissance de la population.


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • [2010]
  • Notes
    • Notes bibliogr.
    • 2010 d'après la déclaration de dépôt légal
    • Diff. en France
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (342 p.) : graph., couv. ill. ; 24 cm
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Lieu
  • Genre
  • ISBN
    • 978-2-87209-959-7
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • L'Afrique subsaharienne est la région du monde où la baisse de la fécondité est la plus lente et la demande de régulation des naissances la moins satisfaite par la contraception. Dans les pays du Maghreb au contraire, la transition de la fécondité est en voie d'achèvement grâce à la forte pratique contraceptive et au recul de l'âge au premier mariage. Face à ce constat, cet ouvrage appréhende l'évolution des pratiques de régulation de la fécondité en Afrique, afin de mieux comprendre les enjeux actuels de la reproduction et de la croissance de la population.

      À travers dix chapitres consacrés autant au Maghreb qu'à l'Afrique subsaharienne, les auteurs dressent un panorama des évolutions multiples et complexes de la régulation de la fécondité sur le continent africain autour de deux grandes parties : la première partie s'attache, à travers des comparaisons à l'échelle du continent, à cerner les transformations du contexte politique et institutionnel et à étudier l'évolution des différentes formes de régulation de la fécondité (contraceptions d'espacement et d'arrêt, avortement...) ; la seconde partie analyse les transformations et les facteurs du contrôle des naissances en les appréhendant dans différents pays représentatifs de la diversité du continent africain : le Maroc, la Tunisie, le Cameroun et le Togo.

      Raïmi Fassassi, démo-économiste, est enseignant-chercheur à l'ENSEA d'Abidjan. Spécialiste des questions de pauvreté humaine, il travaille actuellement sur l'évolution de la fécondité en Afrique subsaharienne.

      Kokou Vignikin, démographe, est directeur de l'Unité de recherche démographique de l'Université de Lomé (Togo). Ses travaux concernent principalement les mouvements migratoires et les changements familiaux.

      Patrice Vimard, démographe, est directeur de recherche à l'IRD. Il mène actuellement des recherches sur les changements démographiques et les politiques de développement en Afrique.

  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Disponible - 31.0(6) REG

    Niveau 2 - Sociologie, démographie