• Aide

L'ingénierie, signe d'intelligence territoriale ?

Livre

Résumé

Cet essai aborde les notions d'ingénierie territoriale et de compétence territoriale en tant que facettes du développement territorial. Il s'appuie sur des exemples comme la châtaigne des monts d'Ardèche ou le bleu du Vercors Sassenage.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • DL 2011
  • Notes
    • Bibliogr. p. 133-138
    • Bibliogr.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (VIII-142 p.) : ill. ; 22 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Lieu
  • ISBN
    • 978-2-7178-5983-6
  • Indice
    • 352.12 Administration régionale, collectivités locales
  • Quatrième de couverture
    • L'ingénierie territoriale est-elle une sphère fermée, un vase clos ou une «Arlésienne» vaporeuse ? Une chose est sûre, elle est méconnue, difficilement située, même par certains de ses membres. Pourtant elle existe, les auteurs de cet ouvrage l'ont rencontrée, à travers un état de l'art qui la situe vis-à-vis des enjeux du développement local en pleine refonte actuellement, à travers également des études de cas qui permettent de mieux en dessiner les contours. Car au-delà de l'intelligence, l'ingénierie territoriale contribue à la construction de la «compétence territoriale», l'une des clés de voûte de la fabrication des territoires. Les auteurs proposent des repères et clés de lecture pour contribuer à dessiner les contours de ces notions encore peu définies.


  • Tables des matières
      • L'ingénierie, signe d'intelligence territoriale ?

      • Claude Janin/Eric Grasset/Dany Lapostolle/Elise Turquin

      • Economica/Anthropos

      • Introduction 1
      • Chapitre I : Ingénierie Territoriale : une «fabrique à développer» 5
      • 1. Émergence de l'ingénierie territoriale dans le creuset du développement territorial 6
      • 1.1 Systèmes productifs locaux, développement agricole, mouvements de l'éducation populaire ou les ferments du développement local6
      • 1.2 Territorialisation des politiques de l'État : vers le projet de territoire et l'émergence des métiers du territoire9
      • 1.3 Décentralisation : début de l'institutionnalisation des agents de développement11
      • 1.4 Projets de territoires et territoires de projets12
      • 2. Dynamiques et tensions du développement territorial 14
      • 2.1 L'émergence des compétences des collectivités locales14
      • 2.2 Le désengagement de l'ingénierie de l'État dans l'assistance aux collectivités rurales17
      • 2.3 Poids grandissant des procédures18
      • 2.4 Entre processus et procédures : l'ambiguïté du développement territorial21
      • 3. L'ingénierie entre dynamiques territoriales et recentralisation de la gestion publique territoriale 23
      • 3.1 L'ingénierie territoriale : entre conceptions organique et mécaniste du développement territorial23
      • 3.2 L'ingénierie territoriale : entre processus et procédures du développement territorial25
      • 3.3 Le pouvoir des compétences26
      • 4. L'ingénierie : question de savoirs 27
      • 4.1 Au-delà des connaissances28
      • 4.2 Les enjeux démocratiques du savoir30
      • 4.3 Territoire intelligent et apprenant31
      • 5. L'ingénierie : question de savoir-faire 33
      • 5.1 L'ingénierie territoriale, produit d'hybridation33
      • 5.2 Polymorphie et polyvalence de l'ingénierie territoriale34
      • Chapitre II : Des facettes du développement territorial aux figures de l'ingénierie 37
      • 1. Les figures dévisagées 37
      • 2. Ingénieries organisationnelles en situations de mise en liens 39
      • 2.1 Savoirs relationnels et compagnonnage en milieu rural : le site de proximité et le CRDR39
      • 2.2 L'expertise en science sociale dans la connaissance du processus de développement territorial. Le cas de la filière Bois dans le Beaujolais42
      • 2.3 Pouvoir et savoir participer au développement territorial. Le CLD du Roannais45
      • 3. Ingénieries de projet : la ritualisation de la prospective et des diagnostics territoriaux 47
      • 4. La logique de relais au coeur de l'ingénierie territoriale : vers la notion de compétence 50
      • Chapitre III : La Compétence Territoriale : bien nécessaire aux dynamiques territoriales 53
      • 1. De la notion de qualification à la notion de compétence 53
      • 1.1 Qualification et métier : des notions utiles mais insuffisantes53
      • 1.2 La compétence, le plus de la qualification55
      • 1.3 Compétence, capacité de comprendre et d'agir59
      • 2. Compétence individuelle et compétence collective... 61
      • 2.1 Sphères d'exercice de la responsabilité62
      • 2.2 Responsabilité et capacité d'initiative des acteurs62
      • 2.3 Quête d'intelligence collective63
      • 2.4 ... pour co-construire une compétence collective ?65
      • 2.5 Clés de lecture de la compétence65
      • 3. La compétence territoriale : le territorial du développement 67
      • 3.1 Intelligence, culture territoriales et compétence68
      • 3.2 La compétence territoriale peut être située par les acteurs qui la construisent71
      • 4. L'ingénierie territoriale participe de la compétence territoriale 71
      • Chapitre IV : Situations de l'ingénierie territoriale : illustrations et enseignements 75
      • 1. Sphères et tensions entre processus et procédures comme clés de lecture 75
      • 2. Présentation d'ensemble des terrains 76
      • 2.1 La châtaigne des Monts d'Ardèche77
      • 2.2 Le Bleu du Vercors Sassenage82
      • 2.3 Le «Coffret de Chambaran»88
      • 2.4 Le «Velours d'Urfé»93
      • 3. Facteurs de fabrication des compétences collectives 96
      • 3.1 Des formes atomisées aux formes réticulaires de l'Ingénierie territoriale96
      • 3.2 Forces de synergie ou de fragmentation de la compétence collective dans le projet102
      • 3.3 Liens entre modes de développement et figures d'ingénierie territoriale102
      • 3.4 Temporalités des sphères et situations des acteurs sur la scène du projet104
      • 4. Situations et définitions de l'ingénierie territoriale 105
      • Chapitre V : Enjeux et recompositions territoriales 107
      • 1. Risque actuel de financiarisation de la gestion publique territoriale et de bureaucratisation 107
      • 1.1 Les mises en concurrence des collectivités locales par l'appel à projet108
      • 1.2 Risque de financiarisation du développement local... et d'instrumentalisation de l'ingénierie territoriale108
      • 2. Vers une normalisation du développement territorial ? 111
      • 2.1 L'autonomie financière remise en cause111
      • 2.2 L'ingénierie comme outil de rationalisation de la dépense publique et de concentration des moyens112
      • 2.3 Des conditions plus favorables au top down qu'à la construction de compétence territoriale114
      • 2.4 Vers une inversion des flux ?115
      • 3. Les destins liés du développement et de l'ingénierie 116
      • 3.1 Solidarités et mutualisations : le paradis peut être pavé de mauvaises intentions116
      • 3.2 Enjeux d'ingénierie, enjeux de mode de développement119
      • 4. Nécessité de la capacité de renouvellement de l'ingénierie territoriale 120
      • 4.1 Capacités de renouvellement des compétences121
      • 4.2 Les communautés épistémiques et réseaux de renouvellement des savoirs et savoir-faire122
      • 4.3 La formation des agents de développement, enjeu stratégique des politiques territoriales125
      • Conclusion 127
      • Bibliographie 133

  • Origine de la notice:
    • FR-751131015
  • Disponible - 352.12 ING

    Niveau 3 - Droit