• Aide
  • Eurêkoi Eurêkoi

Livre

La signature en politique : entre attribut du pouvoir et contrainte matérielle

Résumé

Etude sur les fonctions de la signature en politique, outil de validation d'une décision personnalisée ou qui ne l'est pas afin de rendre impossible la désignation d'un responsable.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2012
  • Notes
    • Bibliogr. p. 174-148
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 150 p. ; 22 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Lieu
  • ISBN
    • 978-2-296-96105-0
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • La signature en politique

      Entre attribut du pouvoir et contrainte matérielle

      De l'émergence historique d'un signe personnel à l'usage mécanique d'un symbole institutionnel, la signature a connu, en moins de cinq siècles, des évolutions sur le fond comme sur la forme. Marque publique autant que seing privé, quels enjeux lui sont rattachés ?

      Dans le champ politique, la signature peut être perçue comme un outil de structuration de l'action publique : elle valide une décision et engage un processus. Cependant, nombreux sont les courriers et les contrats signés sans que le titulaire de la signature n'ait formellement émis son accord, voire sans qu'il en soit informé, indépendamment des conséquences.

      L'utilisation de la signature s'inscrit donc dans les règles du jeu politique, mais elle rend possible l'expression de singularités, avec un enjeu global qui se résume en deux mots : qui décide ?


  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 32.32 RAH

    Niveau 2 - Politique