• Aide

De granules en aiguilles : l'homéopathie et l'acupuncture évaluées

Livre

  • Éditeur(s)
  • Date
    • cop. 2010
  • Notes
    • Bibliogr., 1 p.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (52 p.) : couv. ill. en coul. ; 21 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Genre
  • ISBN
    • 978-2-915312-18-8
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • L'homéopathie et l'acupuncture représentent les deux médecines alternatives auxquelles les Français font le plus souvent appel. Toutes deux sont enseignées par certaines facultés de médecine et toutes deux sont, en partie, remboursées par l'Assurance maladie. Toutes deux revendiquent également un statut scientifique et se targuent d'avoir été l'objet de nombreuses évaluations ayant montré leur efficacité, c'est-à-dire une action supérieure à celle d'un placebo.

      L'acupuncture, vieille de plus de deux millénaires, défie toutes les lois de l'anatomie et de la physiologie de la médecine occidentale. En effet, les éléments auxquels elle fait référence (points, méridiens, circulation énergétique) sont totalement étrangers au corpus de connaissances scientifiques de la médecine actuelle. L'homéopathie, plus récente que l'acupuncture puisque née à la fin du 18ème siècle, défie, elle aussi, les lois de la physique, de la chimie, et de la pharmacologie : un médicament ne contenant plus de molécules actives pourrait avoir un effet !

      Les justifications théoriques des divers tenants de ces deux thérapeutiques relèvent plus d'un mode de pensée magique que scientifique mais l'histoire de la médecine montre abondamment que ce ne sont nullement les théories qui constituent le vecteur de l'efficacité thérapeutique : les vertus anti-inflammatoires de l'écorce de saule n'ont-elles pas été découvertes selon l'absurde théorie des signatures de Crollius ?

      En thérapeutique, seuls comptent les faits, faits qui doivent être les résultats d'essais cliniques bien conduits. C'est sur de telles recherches que se concentre le présent ouvrage.

      Jean-Jacques Aulas,58 ans, psychiatre et psychopharmacologue clinicien au CHU de Saint-Etienne. De par sa double formation (psychiatrie et pharmacologie clinique) s'intéresse très tôt au problème du placebo puis des «médecines douces». De 1983 à 1998, rédacteur à la Revue Prescrire. Auteur de «Les médecines douces. Des illusions qui guérissent» (Odile Jacob, 1993), «Placebo. Chronique d'une mise sur le marché» (Science Infuse, 2003) et «Placebo et effet placebo en médecine» (Book-e-Book 2009).

  • Origine de la notice:
    • FR-751131015 ;
    • BNF
  • Disponible - 615.7 AUL

    Niveau 3 - Médecine