• Aide

Les langues de Guinée : une approche sociolinguistique

Livre

Résumé

Une analyse de l'usage et de l'extension des langues en Guinée, 55 ans après l'indépendance. Dans les villes de Conakry, Kindia et Fria, un multilinguisme de fait a remplacé l'usage de la langue unique, caractéristique de la première décennie postcoloniale. La pratique du français s'est élargie tandis que celle de l'anglais se développe dans l'enseignement privé.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • impr. 2013
  • Notes
    • Bibliogr.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (275 p.) : graph., couv. ill. ; 24 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • Lieu
  • ISBN
    • 978-2-8111-1019-2
  • Indice
    • 39(646) Anthropologie et ethnologie. Guinée
  • Origine de la notice:
    • FR-751131015
  • Quatrième de couverture
    • Presentation : La Guinée est un pays francophone multilingue où se parlent près d'une vingtaine de langues locales. De par l'affiliation génétique, on en distingue deux familles : des langues atlantiques (baga, basari, kissi, koniagui, landuma, peul, etc.) et des langues mande (maninka, soso, kpele, toma etc.). Une décennie après l'indépendance, une réforme de la politique linguistique a été mise sur pied en faveur des langues locales qui ont bénéficié, de 1968 à 1984, du statut de langues d'enseignement dans tout le cycle primaire. Le français n'a alors été conservé que comme une matière d'enseignement. Après le changement de régime en 1984, l'enseignement des langues guinéennes a été abandonné.
  • Disponible - 39(646) DIA

    Niveau 2 - Ethnologie