• Aide
  • Eurêkoi Eurêkoi

Livre

La culture orale commune à Malte et à la Tunisie : contribution anthropo-linguistique au long débat sur la nature de la langue maltaise

Résumé

Cet ouvrage analyse les influences du parler tunisien sur cette langue. Des mots de tous les jours aux expressions idiomatiques et à la grammaire, il met en lumière les similitudes entre les deux langues. Il révèle également pourquoi, au fil du temps, le maltais est devenu une langue orpheline.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • DL 2014
  • Notes
    • Bibliogr.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (130 p.) : ill., couv. ill. en coul. ; 22 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 978-2-343-03577-2
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • En raison de ses particularités sonores et écrites, le maltais est souvent perçu comme une langue européenne « pas comme les autres ». Son origine, qualifiée dorénavant de « sémitique », évoque inévitablement, mais à tort, le phénicien et le punique, voire l'hébreu... Or, aucune langue n'a façonné aussi profondément sa personnalité que le parler tunisien dont il a hérité des traits essentiels entre les IXe et XIIIe siècles. Même si, depuis cette date, le maltais s'est intensément romanisé par des emprunts à l'italien et au sicilien, principalement et, à l'anglais, plus récemment, sa structure (morphosyntaxique) originelle n'a guère changé depuis. C'est en « grattant », non pas entre les lignes, mais en dessous, à la manière des archéologues, que l'on découvre soudain un océan de correspondances frappantes et bigarrées entre maltais et tunisien : des mots simples de tous les jours aux expressions idiomatiques et proverbes les plus élaborés sans parler d'une grammaire quasi identique. L'auteur a rendu en arabe tunisien et en français plusieurs textes de la culture écrite et orale maltaise, dont la célèbre Cantilena datant du XVe siècle (ci-contre). On découvrira comment et pourquoi, au fil du temps, le maltais est finalement devenu une langue orpheline. La Tunisie, où ont émigré des milliers de Maltais entre les XIXe et XXe siècles, fut un laboratoire naturel de retrouvailles linguistiques confirmées par l'intercompréhension mise alors à l'épreuve du vivre-ensemble quotidien, bien souvent dans la pauvreté. Ce livre, motivé tant par des raisons personnelles que purement scientifiques, offre pour la première fois un point de vue original et allant pourtant « de soi » : Malte vue de Tunis mille ans plus tard...


  • Origine de la notice:
    • FR-751131015
  • Disponible - 892(0) CHA

    Niveau 3 - Langues et littératures