• Aide

C'est une maison bleue... : confessions d'un éternel hippie

Livre

Résumé

L'histoire de la "maison bleue" qui a inspiré la chanson de Maxime Le Forestier. L'auteur a passé deux ans en 1970-1972 dans cette communauté de San Francisco avec ses amis hippies. Un témoignage qui fait revivre ce lieu mythique, symbole des années Flower Power. ©Electre 2018


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2018
  • Notes
    • Traduit de l'anglais
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (237 p.) : ill. en noir et en coul.; couv. ill. en coul. ; 22 cm
  • Sujet(s)
  • Epoque
  • Lieu
  • ISBN
    • 978-2-35204-754-4
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • « C'est une maison bleue, adossée à la colline
      On y vient à pied, on ne frappe pas
      Ceux qui vivent là ont jeté la clé... »

      Au début des années 1970, San Francisco est l'eldorado de tous les hippies du monde entier. Maxime Le Forestier et sa soeur Catherine passent plusieurs mois dans une communauté qui habite une maison bleue sur les hauteurs de la ville.

      Phil Polizatto, l'auteur de ce livre, est l'un des habitants de la « Maison bleue ». Il nous raconte son histoire et celle de ses amis hippies qui rêvent de liberté, de paix et d'amour. Une expérience de vie qui résonne étonnamment avec notre époque : écologie, alimentation, décroissance, liberté sexuelle ou encore spiritualité.

      En rentrant en France, Maxime Le Forestier enregistre son premier album, qui connaît un formidable succès, notamment grâce à la chanson « San Francisco ».

      Il immortalise « Tom à la guitare, Phil à la kena » mais aussi « Lizard et Luc, Psylvia » et tous les autres « fous » qui ont peuplé ce lieu mythique aujourd'hui symbole des années Flower Power.

      Un livre libre et joyeux, qui nous fait revivre l'idéal des années hippies.


  • Origine de la notice:
    • Electre
  • Disponible - 300.85 POL

    Niveau 2 - Sociologie, démographie