• Aide
  • Eurêkoi Eurêkoi

Livre

Marguerite de Navarre

Résumé

Biographie de Marguerite d'Angoulême (1492-1549), soeur de François Ier et grand-mère d'Henri IV, devenue duchesse d'Alençon par son premier mariage, puis reine consort de Navarre par le second. L'historien souligne l'ampleur de son oeuvre littéraire et sa contribution à l'épanouissement de la langue française, évoque son engagement spirituel et décrit son influence politique et diplomatique. ©Electre 2021


  • Éditeur(s)
  • Date
    • DL 2021
  • Notes
    • Bibliogr.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (218 p.-IV p. de pl.) : ill. en coul. ; 24 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 978-2-340-04802-7
  • Indice
    • 944-65 Louis XII, François 1er, Henri II (1498-1559)
  • Quatrième de couverture
    • Marguerite de Navarre

      Marguerite d'Angoulême (1492-1549) est devenue duchesse d'Alençon par son premier mariage, puis reine de Navarre par le second. Soeur de François 1er, elle est aussi la grand-mère d'Henri IV. Elle reste connue dans l'histoire des lettres sous le nom de Marguerite de Navarre, auteure longtemps oubliée, et d'autant plus que certaines de ses oeuvres n'ont été redécouvertes qu'au début du XXe siècle. Aujourd'hui, l'ensemble de ses écrits révèle qu'elle a largement contribué à l'épanouissement de la langue française, tant en ce qui concerne la poésie que la chanson, le théâtre ou le recueil de nouvelles. Sa lecture exige sans doute quelques efforts, mais elle révèle aussi l'un des plus grands écrivains du XVIe siècle, à l'égal de ceux qu'elle a su aider et protéger : Marot, des Périers, Rabelais.

      La vie de Marguerite ne se résume toutefois pas à son oeuvre. Pendant longtemps l'aspect le plus connu de son existence a été son engagement religieux, non pas aux côtés de la Réforme mais au service de l'humanisme chrétien, illustré par ce « groupe de Meaux » qui n'a pu survivre au déchirement de l'Église. Obstinément convaincue par l'oecuménisme, Marguerite s'attire des antipathies d'autant plus profondes qu'elle joue un rôle diplomatique et politique réel, et longtemps sous-estimé. Elle cherche, au beau milieu du XVIe siècle, à transmettre des notions telles que l'importance de l'éducation ou l'égalité des sexes. Au soir de sa vie, elle décrit dans l'Heptaméron, chef-d'oeuvre d'humour et de perspicacité, la société de son temps.


  • Origine de la notice:
    • FR-751131015 ;
    • Electre
  • Disponible - 944-65 DUT

    Niveau 2 - Histoire