• Aide

The condition of female laundry workers in Ireland 1922-1996: A case of labour camps on trial

Article

dans Études irlandaises

Auteur(s) : Urban, Eva


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2013-04-12
  • Notes
    • Cet article analyse la question, non résolue à ce jour, de la détention illégale de femmes comme employées non rémunérées dans les Magdalen Laundries en Irlande de 1922 à 1996 sous l’angle des classes sociales, en se plaçant dans la perspective d’une critique marxiste féministe des concepts post féministes. Cette analyse met en évidence l’échec social et politique de l’État et du gouvernement irlandais à prendre leurs responsabilités dans le fonctionnement de camps de travaux forcés à cette époque et insiste sur les violations des droits de l’homme résultant de l’existence même de ces institutions. En Irlande, il existe un danger de voir des concepts comme le post-féminisme remplacer et rendre obsolète le discours féministe, dans la mesure où les questions relatives aux rapports entre les sexes n’ont pas fait l’objet d’une analyse historique approfondie. En 2011, le cas des employées non rémunérées travaillant dans les institutions de travaux forcés appelées Magdalen Laundries, reste l’une des questions sociales les plus importantes du pays, non seulement d’un point de vue féministe mais également du point de vue de la justice sociale et des droits des travailleurs.
  • Langues
    • Anglais
  • Sujet(s)
  • Droits
    • info:eu-repo/semantics/openAccess
  • Résultat de :