• Aide

Paul Ricœur ou l’approbation d’exister

Article

dans Le Portique


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2011-02-11
  • Notes
    • La réflexion de Ricœur sur les « capacités » qui, rassemblées, dessinent une phé­noménologie de l’homme capable s’organise autour des quatre pôles du « je peux parler », « je peux agir », « je peux raconter », « je suis imputable ». Il est possible, à partir de là, de mettre en évidence la dynamique affective qui sous-tend la démarche de Ricœur avec une remarquable constance. C’est une anthropologie du désir d’être, présente dès ses premiers textes, qui constitue le socle existentiel de sa pensée : le fait que l’homme capable ne peut être tel, qu’il ne peut précisément être « capable » que s’il est un homme sensible, un homme qui éprouve et qui sent autant qu’il agit, qu’il parle, qu’il raconte et qu’il est imputable.
  • Langues
    • Français
  • Droits
    • info:eu-repo/semantics/openAccess
  • Résultat de :