• Aide

« Quelque chose de moi en Europe centrale où le vent souffle en yiddish » (Régine Robin et la naissance du récit hybride)

Article

dans Cahiers de Narratologie

Auteur(s) : Prstojevic, Alexandre


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2014-09-11
  • Notes
    • Dans notre article, nous menons une analyse formelle et thématique du Cheval blanc de Lénine ou l’histoire autre de Régine Robin publié en 1979 à Bruxelles, afin de montrer que cet ouvrage, génériquement situé entre le roman, l’autobiographie, l’enquête historique et analyse sociologique d’une génération, fonde selon toute vraisemblance un véritable (sous)genre littéraire que l’on pourrait désigner par le terme récit-hybride. La définition que nous y proposons est la suivante : « Le récit-hybride est une enquête sur des personnes ou événements historiques avérés aux fortes tonalités intimes mêlant faits et fiction et exposant clairement le déroulement même de l’enquête dans le corps du texte. ». De fait, le livre de Régine Robin est le premier ouvrage dans la littérature contemporaine à présenter toutes les caractéristiques qui marquent aujourd’hui un large pan de la littérature dite « mémorielle » européenne et nord-américaine consacrée à la Seconde Guerre mondiale et à la Guerre d’Espagne. Il montre de ce fait le lien profond que cette littérature entretient avec notre « régime d’historicité » (François Hartog) marqué par la résurgence des mémoires et la reconfiguration de l’espace intellectuel.
  • Sujet(s)
  • Droits
    • Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle. .
    • info:eu-repo/semantics/openAccess
  • Résultat de :