Recherche simple :

  •    Sujet : Conscience de race
  • Aide

Documents en rayon : 47

Voir tous les résultats les documents en rayons

Résumé : Un essai visant à montrer, à la suite des mobilisations suscitées par la mort de George Floyd, que la question raciale ne concerne pas seulement les racistes ou les victimes du racisme mais l'ensemble de la société. L'auteur éclaire la disposition intellectuelle, psychologique et affective des Blancs, conséquence de l'héritage des systèmes raciaux européens, susceptible d'altérer leur regard. ©Electre 2021

Résumé : Le sociologue et l'historien montrent comment la place prise dans le débat public par les polémiques identitaires s'enracine dans l'émergence du langage racialisant à l'époque coloniale et se poursuit dans les années 1980 avec le remplacement du clivage traditionnel entre la nation et la classe par les thématiques liées à l'identité. Avec une étude de cas sur les quotas dans le football français. ©Electre 2021

Résumé : American Government in Black and White: Diversity and Democracy, Fifth Edition, covers the standard topics found in an Introduction to American Government text while also speaking to today's students who want to examine how racial inequality has shaped--and will continue to shape--who we are and what we believe. Authors Paula D. McClain and Steven C. Tauber address issues of inequality in American government, including the U.S. Constitution, key political institutions, the making of public policy while showing how to measure and evaluate the importance of equality in America, from its founding up to today. - Note de l'éditeur

Résumé : Analyse les formes de gestion quotidienne des catégories raciales à Carthagène en Colombie. Malgré un changement de politique qui vise à intégrer les minorités ethniques dans la nation colombienne depuis 1991, montre que les races interviennent encore comme des marqueurs d'identité.

Résumé : Une étude de la notion d'ethnicité et de sa signification dans l'espace anglophone, à travers des exemples puisés en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis et dans les pays du Commonwealth : les cimetières multiculturels anglais, la germanophobie en Australie durant la Grande Guerre, les statistiques ethniques de l'Afrique du Sud après l'apartheid, etc. ©Electre 2014

Résumé : La question de la race reste au coeur des rapports sociaux et économiques dans une Amérique encore profondément inégalitaire. La race demeure un concept mouvant dans un pays construit par des vagues successives d'immigration venant d'Europe puis du reste du monde.

Résumé : Le concept de race, examiné dans les oeuvres littéraires et dans le discours scientifique en Italie, du début du XIXe siècle jusqu'à la période mussolinienne, apparaît à trois moments la philologie romantique, l'anthropologie positiviste et l'idéologie fasciste. ©Electre 2018

Résumé : Regrettant le repli sur soi des engagements émancipateurs d'autrefois, à commencer par les luttes anticoloniales et féministes, et l'essentialisation de la différence avec comme horizon la guerre plutôt que le débat, l'historienne et psychanalyste propose quelques pistes pour y échapper. ©Electre 2021

Résumé : Une histoire de la construction historique et culturelle de la catégorisation des individus et des groupes en Occident, de la Renaissance jusqu'aux Lumières. Le processus de racialisation est interrogé en remontant à la croyance en un caractère héréditaire des qualités humaines, à l'idée d'une nature inscrite dans le sang et aux conséquences des conquêtes intra et extra-européennes. ©Electre 2021. Quatrième de couverture : Ce livre présente les processus de racialisation qui ont ponctué la transformation de l’Europe et de ses colonies de la fin du Moyen Âge à l’âge des révolutions. Cette histoire éclaire l’évolution des sociétés, des institutions, des cultures et des théories. Elle décrit la volonté de catégoriser les individus et les groupes, de les enclore dans des identités présentées comme intangibles, de discriminer les collectifs dominés, voire d’organiser l’oppression à grand échelle contre des populations définies par leur race. La racialisation procède par naturalisation des rapports sociaux et des caractères physiques et moraux qui se transmettent de génération en génération, à travers la procréation. Elle repose sur une contradiction : le racisme affirme que les gens sont prisonniers de leur race et s’emploie néanmoins à gérer la transformation des races. Quatre coups de projecteur permettent de rendre compte de cette histoire : la noblesse de naissance face à l’anoblissement, la nature juive ou musulmane qui persiste dans le sang des convertis, l’origine ineffaçable des métis dans l’Amérique coloniale, la déshumanisation des Africains par la traite esclavagiste. Ces phénomènes sont les expériences séculaires sur lesquelles les auteurs des Lumières se sont fondés pour classer l’humanité en races. Ils hiérarchisent les groupes humains mais proclament aussi l’universalité des droits de l’homme. Le siècle des philosophes peut alors se lire comme le fruit d’une histoire passée, autant que comme le fondement d’une histoire inachevée, la nôtre.

Résumé : Retrace trois siècles de présence des Noirs en France de 1685 à 2011, sur la base de plus de 700 documents répartis dans plus de 150 fonds d'archives.