• Aide

Pourquoi la vie passe plus vite à mesure qu'on vieillit

Livre

Résumé

Les événements propres à l'existence de l'homme sont consignés dans ce que les psychologues appellent la mémoire autobiographique, à la fois carnet de bord et d'oubli. L'investigation psychologique de cette mémoire, apparue tardivement dans l'histoire des sciences, tente de comprendre, par exemple, pourquoi chacun se rappelle où il se trouvait à l'annonce des attentats du 11 septembre.


  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • impr. 2008
  • Notes
    • Bibliogr. p. 393-409. Index
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (423 p.) : ill. ; 22 cm
  • Titre(s) en relation
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 978-2-08-210537-8
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • « Le souvenir est comme un chien qui se couche où il lui plaît. » Car notre mémoire a sa volonté propre. Elle égare ce que nous voudrions retenir et nous rapporte ce que nous voudrions oublier. En fait, la mémoire se fiche des ordres que nous lui donnons.

      Pourquoi avons-nous si peu de souvenirs de notre petite enfance ? Pourquoi les souvenirs de jeunesse défilent-ils devant nos yeux avec plus de netteté à soixante-dix ans qu'à quarante ? Pourquoi les offenses et les humiliations sont-elles toujours inscrites à l'encre indélébile ? Pourquoi, dans les moments difficiles, la mémoire s'ouvre-t-elle précisément sur les pages les plus sombres de notre existence ? D'où vient ce sentiment de familiarité soudain, cette sensation de « déjà-vu » ? ce souvenir flash ? Et ce parfum qui nous rappelle tout à coup ce à quoi nous n'avions plus songé depuis vingt ans... Enfin, pourquoi la vie passe-t-elle plus vite à mesure qu'on vieillit ?

      Notre mémoire est notre plus intime compagne, à la fois carnet de bord et carnet d'oubli. Un rapporteur indiscipliné, chargé de consigner notre vie, mais qui n'en fait qu'à sa tête...

      À toutes ces questions, et à bien d'autres, l'auteur répond et nous éclaire avec sensibilité, humour et érudition. Et il lui arrive de nous emmener par-delà les frontières de la science expérimentale, du côté des historiens et des philosophes, des poètes et des écrivains.

      Douwe Draaisma est professeur d'histoire de la psychologie à l'université de Groningue (Pays-Bas). Il est notamment l'auteur de Metaphors of Memory (Historische Uitgeverij, 1995 ; Cambridge University Press, 2000). Pourquoi la vie passe plus vite à mesure qu'on vieillit a été traduit en dix langues et couronné par quatre prix.

  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Disponible - 616.780 DRA

    Niveau 3 - Médecine