• Aide

L'art du portrait

Livre

Résumé

Présente chronologiquement une sélection de 200 chefs-d'oeuvre de l'Antiquité à nos jours qui rend compte de tous les styles de portraits : portraits intimistes, portraits officiels et d'apparat, autoportraits. A. Beyer décrit l'histoire du portrait et de ses modèles dans un dialogue avec les oeuvres dont la lecture est étayée par des légendes commentées.


  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2003
  • Notes
    • Bibliogr. p. 389-394. Notices bibliogr. des artistes. Index
  • Langues
    • Français, Français
    • , traduit de : Allemand
  • Description matérielle
    • 411 p. : nombreuses ill. en coul., jaquette et étui ill. en coul. ; 34 cm
  • Collections
  • Titre(s) en relation
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 2-85088-188-0
  • Indice
    • 75.15 Représentation humaine. Portrait
  • Quatrième de couverture
    • Cet ouvrage dresse un large panorama de l'art du portrait, depuis ses origines jusqu'à nos jours. Plus de 200 peintures reproduites en pleine page, et sous forme de détails fortement agrandis, illustrent l'un des genres les plus dynamiques de l'histoire de l'art.

      L'effigie individuelle de l'homme a connu au cours des siècles des destinées fort diverses. Faisant fi des accusations de la théorie artistique, qui lui reprochait de n'être qu'une simple imitation de la nature, le portrait s'est imposé comme une tâche capitale de l'art, une tâche que les grands noms de la peinture - Van Eyck, Raphaël, Dürer, Holbein, Titien, Frans Hals, Rembrandt, Van Dyck, Velázquez, Goya, Ingres et, plus près de nous, Van Gogh, Picasso et Warhol - ont élevée à ses plus hauts sommets.

      La sélection de chefs-d'oeuvre opérée ici rend compte des différentes catégories de portraits : portraits officiels et d'apparat, portraits intimistes, de groupe ou d'amis, autoportraits de peintres et portraits historiés, vus en buste, à mi-corps ou en pied. La succession et la confrontation de ces oeuvres visent également à aiguiser le regard, afin qu'il reconnaisse les limites et les possibilités de l'art, les conventions et les inventions perceptibles dans cette volonté de saisir à travers l'image de l'homme sa personnalité individuelle. Représenter un personnage n'est pas seulement en restituer la physionomie, c'est aussi le mettre en scène dans un cadre pertinent, l'accompagner d'accessoires caractéristiques mis en valeur comme une partie intégrante du portrait. La forme même du portrait, différente selon les périodes, apparaît par ailleurs comme l'expression éloquente d'une conscience de soi propre à chaque époque, comme un fil conducteur à travers les civilisations et l'histoire de l'art.

      Déchargé de sa fonction sociale d'«image commémorative» par l'avènement de la photographie, le portrait peint est devenu dans le vocabulaire de la modernité miroir magique de conditions humaines, distanciation par rapport à l'image fidèle, idée s'inscrivant au-delà de toute physionomie et de toute anatomie pour s'aventurer sur le terrain de la distorsion et de l'abstraction.

      Conçu chronologiquement, le texte de cet ouvrage décrit l'histoire du portrait et de ses protagonistes - le peintre et ses modèles - dans un dialogue intense avec les oeuvres dont la «lecture» est étayée par des légendes détaillées. Le lecteur est invité à parcourir un musée imaginaire de visages et de silhouettes, illustres ou anonymes, qui jalonnent la «ligne de vie» de l'art tout en mettant en lumière des réalités historiques et humaines.

      Ronaid Lightbown Botticelli

      Bruce Boucher Palladio

      Pierluigi De Vecchi Raphaël

      Les XVIIe et XVIIIe siècles européens

      Yves Bottineau Vélasquez

      Christopher Wright Rembrandt

      Fred Licht Goya

      Le XIXe siècle français

      Georges Vigne Ingres

      Peter Rautmann Delacroix

      Les grands thèmes

      Sybille Ebert-Schifferer Natures Mortes


  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Disponible - 75.15 BEY

    Niveau 3 - Arts