• Aide

Lettre à un ami ou Considérations politiques, philosophiques, et religieuses sur la Révolution française : 1795

Résumé

Figure marquante du martinisme, l'auteur (1743-1803) voit dans la Révolution française un châtiment provisoire envoyé par la Providence, dû à la décadence des trônes et des autels. Il n'hésite pas à monter la garde devant le Temple, devenu alors prison de la famille royale.


Couverture
  • Contributeur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • DL 2005
  • Autre(s) forme(s) de titre
  • Notes
    • Bibliogr. p. 89-92. Notes bibliogr.
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (206 p.) : couv. ill. et jaquette ill. en coul. ; 19 cm
  • Collections
  • ISBN
    • 2-84137-182-4
  • Indice
  • Origine de la notice:
    • BNF
  • Quatrième de couverture
    • Presentation : Le Siècle des Lumières est aujourd'hui reconnu comme étant aussi celui des Illuministes. Parmi ces derniers, Louis-Claude de Saint-Martin, qui voulut se désigner comme Le Philosophe Inconnu, domine par la vigueur de sa pensée aussi bien que par l'originalité de ses positions. De cette double caractéristique, le texte de la Lettre à un ami est un témoignage convaincant : s'y inscrit le double éloge de la Révolution - supposée rendre à « l'homme de désir » toute son énergie, et annoncer un bonheur universel - et de Jean-Jacques Rousseau, cette « âme délicieuse et divine ».
  • Disponible - 1"3" SAIN 1

    Niveau 2 - Philosophie