• Aide

Aux prises avec la douleur : analyse conversationnelle des consultations d'analgésie

Livre

Résumé

Etude sur la façon dont est détectée la douleur chez les enfants polyhandicapés qui ne peuvent s'exprimer par la parole. Cette enquête ethnographique, fondée sur des consultations qui s'étalent sur une période de deux ans, permet de poser un regard à la fois clinique et relationnel pour remettre en cause les différentes approches de la douleur.


  • Autre(s) auteur(s)
  • Éditeur(s)
  • Date
    • 2014
  • Notes
    • Bibliogr. p. 321-334
  • Langues
    • Français
  • Description matérielle
    • 1 vol. (347 p.) : ill. ; 20 cm
  • Collections
  • Sujet(s)
  • ISBN
    • 978-2-7132-2451-5
  • Indice
  • Quatrième de couverture
    • La douleur étant généralement conçue comme une expérience subjective, c'est vers son patient que se tourne le praticien pour l'évaluer. Comment dès lors détecter la douleur chez des enfants souffrant de maladies orphelines et ne pouvant pas s'exprimer par la parole ?

      L'enjeu central des consultations d'analgésie, pour ces enfants polyhandicapés et non parlants, est la confrontation de l'évidence perceptive issue de l'examen clinique et des connaissances d'arrière-plan fournies par l'entourage parental et médical. L'algologue observe non seulement les symptômes mais aussi leur inscription au sein des modes expressifs infraverbaux (mécontentement, quête affective, souffrance) propres à chaque enfant.

      L'approche conversationnelle, au prix d'une enquête attentive des consultations d'analgésie et étayée par une critique des approches philosophiques et cognitives de la douleur, permet aux auteurs d'échapper à la fausse alternative du subjectivisme et de l'objectivisme dans laquelle se sont enfermées en règle générale les études sur la douleur.


  • Tables des matières
      • Aux prises avec la douleur

      • Analyse conversationnelle des consultations d'analgésie

      • Michel de Fornel/Maud Verdier

      • Éditions de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales

      • Introduction 11
      • Abréviations et transcriptions 23
      • 1. Statuts de participation 25
      • Logique médicale vs logique sociale29
      • Les différentes configurations de la consultation33
      • Phases de la consultation43
      • La phase d'anamnèse 44
      • La phase d'annonce de la douleur 52
      • La phase d'examen 65
      • Les phases de diagnostic et de propositions thérapeutiques 74
      • 2. Confirmation et exploration 79
      • Les schèmes comportementaux79
      • Deux cas cliniques84
      • Élisabeth : du repérage de la douleur à l'examen physique 84
      • Kaan : les deux temps du diagnostic 87
      • Résultats quantitatifs : la polarité de la consultation89
      • Une logique confirmative 90
      • La vérification sur fond neuropathique 92
      • 3. Annonce de la douleur 97
      • Le format de production de l'annonce98
      • Localisation (verbale et physique) 104
      • Manipulations 107
      • Les items comportementaux112
      • L'automutilation 113
      • Temporalité : régularité, moment particulier... 115
      • L'incertitude 118
      • Les différents types de douleur120
      • Douleur de type nociceptif 120
      • Douleur de type neuropathique 120
      • Souffrance 121
      • L'articulation du diagnostic par rapport à l'annonce de départ127
      • La pré-orientation avant examen 127
      • Articulation avec les phases suivantes 130
      • Les conséquences dues au placement ou au format de la pré-orientation 132
      • Conclusion intermédiaire 135
      • Le diagnostic par rapport à l'annonce de départ136
      • Formats récurrents 136
      • Le phénomène de décalage après l'annonce de diagnostic 141
      • 4. Examen clinique 147
      • Caractéristiques de l'examen physique148
      • Patterns expressifs148
      • Types de séquences 158
      • Ordre d'examen 160
      • Les signes de douleurs161
      • Interactions entre la spécialiste et l'entourage 161
      • Transposition corporelle des manifestations expressives 171
      • Perception et connaissances d'arrière-plan176
      • 5. Risque d'erreur 181
      • Épistémologie de la perception183
      • Jugement de perception 183
      • Jugement d'identification démonstrative 185
      • Les situations de risque d'erreur188
      • Le poids épistémique du jugement de perception 190
      • L'absence de connaissances d'arrière-plan 193
      • Le danger d'inférence indue 195
      • Le danger d'erreur perceptive 200
      • Une situation limite : le cas du blindage actif 205
      • Le chemin de l'erreur vers la vérité210
      • 6. Incertitude épistémique 217
      • La douleur comme expérience sensorielle219
      • La double composante de la douleur 220
      • L'approche fonctionnaliste 225
      • Le courant néocartésien (Strawson) 226
      • L'incertitude dans les procédures de détection de la douleur229
      • Étude des valeurs épistémiques du marqueur modal «pouvoir» 230
      • Le blindage actif 240
      • Et Wittgenstein ?247
      • 7. Raisonnement diagnostique 251
      • Une approche contextuelle du raisonnement médical252
      • La connaissance tacite 258
      • La connaissance procédurale dans l'activité d'expertise médicale 260
      • Procédure de confirmation et procédure de découverte 264
      • Les procédures diagnostiques267
      • Études de cas 268
      • Orientation diagnostique vers la souffrance 272
      • Réorientation de la procédure de confirmation 277
      • Échec de la procédure de confirmation 282
      • Procédures de découverte : études de cas 285
      • Conclusion 293
      • Les grilles d'hétéroévaluation de la douleur294
      • Le langage de la sociologie302
      • Annexes 307
      • Bibliographie 321
      • Remerciements 335
      • Tables des tableaux, graphiques et figures337
      • Table des transcriptions339

  • Origine de la notice:
    • FR-751131015 ;
    • Electre
  • Disponible - 615.17 FOR

    Niveau 3 - Médecine